Search
lundi 2 déc 2019
  • :
  • :

La CGT Cheminots Epinal lance un appel à la grève

image_pdfimage_print

78103099_2657601334301659_771946974759878656_n

La CGT appelle tous les cheminots à se mobiliser par la grève reconductible par période de 24h et à manifester avec l’ensemble des salariés devant la préfecture d’Epinal le 5 décembre prochain à 14h.




8 réactions sur “La CGT Cheminots Epinal lance un appel à la grève

  1. JMV.

    Comme ils sont beaux nos amis racketteurs….

    Entre autres dérives ,la cour des comptes dénonçait pour les cheminots presque 20 jours d’arrêts maladie par agent et par an.
    En plus de nous faire les poches avec leur régimes spéciaux ,ces gens fragiles détournent un bien commun payé par tous : la protection sociale.

    répondre
    1. lamisol

      Chaque cheminot retraité coute 12 800 euros par an aux contribuables.
      Pour un retraité de la RATP. c’est 15 500 euros par an.
      Que la solidarité nationale participe à leurs régimes spéciaux n’est pas choquant vu qu’il y a de moins en moins de cotisants pour ces régimes, en revanche, ce qui me gêne, c’est le mode de calcul de la pension et l’ age de départ en retraite.
      Que ces régimes aient des compensations pour pénibilité ou les horaires de travail, c’est normal, mais une fois en retraite, je ne vois pas bien les raisons pour qu’un agent de la RATP parte en retraite autour de 55 ans avec 3500 euros de pension.
      Pourquoi ne pas faire un referendum sur ce sujet?
      Moi, je suis comme la CGT: pour une retraite juste et solidaire.

      répondre
      1. houlà.

        La CGT est pour une retraite juste est solidaire à condition qu’elle ne concerne pas ses places fortes.
        ( dockers, RATP, EDF, SNCF ).
        Pas compliqué à comprendre….

        répondre
        1. lamisol

          je suis bien d’accord avec vous.
          J’aoute que la date du 5 décembre n’est pas choisie par hasard:
          a la RATP, le treizième mois est versé avec la paye de novembre.

          répondre
  2. LM88

    Encore un peu de patience, la concurrence privée arrive en courant ! La suite des événements ? probablement la fin du statut des employés SNCF et RATP, le démantèlement de la SNCF et peut-être la déclaration de faillite pure et simple, avec de futurs pointeurs à Pôle Emploi en perspective ! (bienvenue alors dans la ‘vraie vie’).
    Les con-tribuables en ont marre d’éponger le déficit annuel de plusieurs milliard d’€ d’un régime de retraite aberrant, spoliant l’argent public sur le dos des salariés qui travaillent jusqu’à 62 ans.

    répondre
    1. Ring Richard

      Encore une personne jalouse ‘ qui n est pas malade ‘ qui a de bonnes conditions de travail ‘ une bonne retraite ‘ un bon salaire ‘ qui n a pas de syndicat ‘ et qui et heureux ‘ il n y en a plus beaucoup actuellement sous ce gouvernement .

      répondre
      1. LM88

        Vous avez tout faux ! Je suis invalide, j’ai une petite pension (moins que le smic) non-revalorisée depuis 2013, pour mes conditions de vie, j’échange sans problème ma carte de priorité, mes médicaments, les douleurs et ma pension, contre un salaire et un emploi, en bonne santé.
        Ma retraite n’arrivera qu’à 62 ans et j’ai exercé le métier d’agent funéraire urgentiste (ramasse de cadavres décomposés, exhumations, soins aux défunts, etc..), bien plus pénible que de conduire un train ! No comment..

        répondre
  3. houlà.

    Nous sommes un pays désuni ou beaucoup défendent becs et ongles leurs intérêts propres au détriment de l’intérêt collectif.
    Syndicats, politiques, lobbies…
    Nous sommes mal barrés…

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.