Search
samedi 16 nov 2019
  • :
  • :

Mineurs non accompagnés : la réponse de la préfecture des Vosges

image_pdfimage_print

enfantAu travers d’un communiqué envoyé à la presse ce vendredi, la Ligue des Droits de l’Homme des Vosges alertait sur la situation de mineurs non accompagnés qui se retrouvent sans solutions d’hébergements. La préfecture des Vosges a souhaité répondre. 

« Par communiqué qu’elle a adressé aux médias, la Ligue des Droits de l’Homme a fait valoir qu’elle « … s’inquiète des décisions du Service de l’Aide Sociale à l’Enfance du Conseil Départemental des Vosges refusant la prise en charge de 3 mineurs non accompagnés qui de ce fait se retrouvent à la rue.

Le 115 refusant de les héberger sur ordre du Préfet des Vosges ». Ce n’est pas « sur ordre du préfet des Vosges » mais en application d’instructions constantes que cette prise en charge a été refusée ; elle résulte du fait que la minorité des personnes concernées n’est pas avérée, alors même que le département connaît une saturation de l’hébergement d’urgence du fait des déboutés du droit d’asile qui s’y maintiennent indûment, souvent avec le soutien de diverses associations.

En effet, après analyse par les services du Département, il se trouve des éléments tangibles pour refuser leur admission à l’aide sociale à l’enfance, cela sous le contrôle du juge. Dans ces conditions, ce sont bien des personnes majeures qui ont frauduleusement tenté de se faire passer pour mineures. Il n’est pas possible de leur accorder un hébergement d’urgence, sauf à vouloir encourager la fraude et faire le jeu des filières d’immigration illégale.

Les intéressées peuvent contester la décision du Conseil Départemental devant le Tribunal Administratif territorialement compétent (Nancy), ainsi que cela est indiqué dans la lettre de fin de prise en charge par le Département (Direction Enfance Famille).

En cas de décision défavorable du juge pour le Conseil Départemental, ce dernier devrait à nouveau héberger les mineurs non accompagnés. À défaut, ce sont des majeurs qui ont tenté frauduleusement de se faire passer pour des mineurs. »




3 réactions sur “Mineurs non accompagnés : la réponse de la préfecture des Vosges

  1. Lord

    La ligue des droits de l’homme devrait faire un tour en chine et au tibet là elle pourrait s’intéresser à de réels opprimés.
    En France tout le monde vient pour vivre aux crochets de l’aide sociale et donc des français qui triment.
    Supprimez les aides sociales et là on verra quels sont les véritables réfugiés qui n’ont d’autres choix que de rester pour être en sécurité même sans ressources les usurpateurs eux fuiront n’ayant plus d’intérêts à rester dans un pays qui risquerait de les faire bosser et de leur demander d’assumer leurs mômes.

    répondre
    1. Laurent

      Ce monsieur répéte les idées reçues et mensonges qui circulent sur les réseaux sociaux et ailleurs. Ces mineurs ne touchent aucune aide sociales.Ils fuient la misère souvent engendrée par des gouvernements corrompus et soutenus par la France et l’union européenne.Ils veulent apprendre un métier que beaucoup de français ne veulent plus faire et ainsi cotiseront aux caisses de retraites par exemple pour lui payer la sienne.

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.