Search
samedi 16 nov 2019
  • :
  • :

Mineurs en errance : La Ligue des Droits de l’homme d’Epinal alerte sur la situation

image_pdfimage_print

enfantLa Ligue des Droits de l’homme d’Epinal alerte sur la situation de mineurs non accompagnés qui se retrouvent sans solutions d’hébergement.

« La LDH s’inquiète des décisions du Service de l’aide sociale à l’enfance du Conseil départemental des Vosges refusant la prise en charge de 3 mineurs non accompagnés qui de ce fait se retrouvent à la rue. Le 115 refusant de les héberger sur ordre du Préfet des Vosges.

L’Etat n’assume pas son rôle de protection. Il faut rappeler que seul un juge a le pouvoir de reconnaître ou pas une minorité. En attendant sa décision il existe un principe conventionnel (La France a signé la Convention Internationale des Droits de l’Enfant) et constitutionnel que le Conseil Constitutionnel a rappelé dernièrement (QPC 2018-768) celui de protection de l’intérêt supérieur de l’enfant. Celui-ci doit s’appliquer. En refusant d’appliquer ce principe Le Préfet des Vosges prend la responsabilité de laisser des mineurs (Dans la situation actuelle le doute doit leur bénéficier) à la merci de tous les dangers.

Dans ces conditions, La LDH demande au Préfet des Vosges de faire le nécessaire pour mettre à l’abri ces garçons et se réserve le droit de donner toutes les suites nécessaires pour que leurs droits soient respectés. »

La Ligue des Droits de l’Homme d’Epinal 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.