Search
jeudi 28 nov 2019
  • :
  • :

Création d’un téléphérique à Épinal : « une proposition irréaliste » pour Pierre François, le candidat RN

image_pdfimage_print
photographie d'illustration

photographie d’illustration

La création d’un téléphérique imaginé par Philippe Séguin dans les années 80 s’invite pour les élections municipales. Christophe Petit, candidat aux élections de 2020 a annoncé dernièrement qu’il voulait lancer une étude pour mettre en place un téléphérique qui permettrait de relier la Justice au centre-ville d’Epinal. Une proposition jugée « irréaliste » par Pierre François, le candidat RN. 

« Le candidat de La République En Marche, Christophe Petit voudrait relancer la vieille idée d’un téléphérique pour relier le plateau de la justice au centre-ville d’Épinal.

Cette proposition non seulement irréaliste, fantasmatique et clientéliste qui consiste à faire garer les automobilistes en centre-ville pour les transporter dans une ZUP en périphérie est une hérésie en matière d’urbanisme.

Coût du projet : 15 millions d’euros 

Le coût de ce projet fou est chiffré, si tous les travaux se passent sans encombre, à 15 millions d’euros ! Imaginez un tel budget pour la sécurité de la ville ou alors pour nos personnes âgées…

500 000 euros juste pour « étudier le projet »

Ce dernier souhaite débloquer une enveloppe de 500 000 euros juste pour « étudier le projet ». C’est 200 000 euros de plus que le salaire de 10 policiers municipaux sur un an, charges comprises !

Monsieur Petit pense que le bilan carbone de son projet est neutre. Il n’en est rien : la construction des cabines, le bétonnage des pylônes en acier, la découpe des arbres, la pollution visuelle dans un endroit à haute valeur patrimoniale sont autant de facteurs qui démontrent le contraire. Je rappelle que le château d’Épinal se situerait à proximité de la ligne de montage.

De plus, ce mode de transport est incompatible avec la principale activité du quartier de la Justice où se situe l’hôpital d’Épinal.  En effet, transporter des patients en téléphérique a été déconseillé par des spécialistes du CHRU de Nancy lorsqu’un projet analogue avait été envisagé dans cette ville aux moyens 10 fois supérieurs à notre petite préfecture départementale.

D’autres solutions comme faciliter l’accès aux automobilistes 

Nous préférons comprendre pourquoi les bus qui relient le centre à la ZUP sont pratiquement vides : est-ce en raison des incivilités de certains voyageurs ?

Toujours est-il que nous proposons d’autres solutions comme faciliter l’accès aux automobilistes ainsi qu’augmenter la capacité de stationnement dans le quartier car le centre Hospitalier Émile Durkheim accueille des patients en provenance de tout le département vosgien.

Les navettes électriques et bus urbains en place, étant des transports collectifs, remplissent déjà un rôle écologique. À l’inverse des spéculations irréalistes de certains candidats, nous proposons une mesure de bon sens répondant à un besoin avéré : étendre le réseau Imagine aux communes de l’unité urbaine d’Épinal.

Nous sommes du côté de la raison et du réalisme et laissons les propositions farfelues et irréalistes, déjà enterrées par Philippe Seguin lui-même, à nos adversaires. »

Pierre François, délégué départemental adjoint du RN Vosges, candidat aux Municipales 2020 à Épinal.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.