Search
mardi 19 oct 2021
  • :
  • :

Capavenir Vosges : Création d’un parc sur « les contes et légendes en Lorraine »

image_pdfimage_print

BTT-thaonCapavenir Vosges voit grand ! La ville veut accueillir un nouveau projet sur l’ancien site de la BTT : un parc d’attractions sur le thème des contes et légendes de Lorraine. Le parc, pourrait créer 40 emplois permanents et 120 postes de saisonniers.

Après plusieurs incendies volontaires, les friches industrielles de la BTT de Capavenir Vosges pourraient bien voir la création d’un parc à thèmes. Le projet est actuellement à l’étude.

Depuis 2017, un comité de pilotage composé des collectivités du territoire planche sur la réhabilitation des friches de l’ancienne usine BTT de Capavenir Vosges Thaon. Plusieurs projets ont ainsi été étudiés comme la création d’une nouvelle zone industrielle. Mais après réflexion, le projet a été abandonné au profit de la création d’un site touristique : un parc sur le thème des « contes et légendes en Lorraine ». Une solution qui permettrait, selon les élus, de développer l’activité touristique. Le site est vaste, il s’étend sur 45 hectares. L’environnement est agréable et boisé avec même un étang.

Une clientèle familiale

Pour la mairie, cette nouvelle offre touristique permettrait de faire vivre les établissements hôteliers du bassin d’Épinal qui bénéficieraient ainsi de la venue des touristes même chose pour les restaurants. Il s’agit d’un projet complémentaire au parc Fraispertuis-City. Le parc serait destiné à une clientèle familiale.

Ainsi les touristes, amateurs de parcs de loisirs, pourraient passer plusieurs jours dans les Vosges et découvrir des nouveautés.

Les contes régionaux et universels

La municipalité ne souhaite pas proposer de grands huit ou d’attractions à sensations, mais plutôt des attractions familiales : des parcours scénarisés, des manèges dans le noir, des cinémas animés en relief 3D ou même 4D, des spectacles nocturnes, des hologrammes, des spectacles vivants, des shows, des jeux de fontaine… Les contes régionaux et universels seraient privilégiés : Grimm, Andersen, Perrault…

200 000 clients la première année

Le parc pourrait accueillir près de 200 000 clients la première année. Ce projet permettrait la création de 160 emplois dont 40 permanents et 120 saisonniers. Le parc serait ouvert presque tous les jours de l’année. Il faudrait compter environ 35 millions d’euros pour voir ce projet aboutir.

C.K.N.




4 réactions sur “Capavenir Vosges : Création d’un parc sur « les contes et légendes en Lorraine »

  1. villemin marie agnes

    bonjour, c’est peut etre un beau projet pour des grandes villes mais ici je ne vois pas l ‘intérêt peut etre pour vous mais pour les thaonnais en dehors des enfants ca nous apportera que du bruit , vous voulez nous empêchez de dormir si ca fonctionne le soir sans parler du vandalisme, je ne suis pas la seule a le penser pourquoi vous ne demandez pas l ‘avis aux gens, je pense que l ‘on a besoin d’autre chose plus important mais vu que l ‘on ne tient pas compte de nos doléances, il y a assez du parc rotonde, de port et plage, tout ca c’est pour les gamins mais vous pensez un peu aux autres, pour moi c’est de l ‘argent mal dépensé, voilà mon point de vue. bonne journée

    répondre
  2. esteban

    Ces jolis contes pour enfants qui ont bercé nos jeunesses où des sorcières mangent les enfants, des princes charmants promettent une ribambelle d’enfants à des princesses naïves, des loups dévorent des grands mères, de pauvres chèvres innocents stupidement laissée par leur berger se font dévorer par le loup, de jeunes filles fragiles se font harceler par leur belle mère…
    Oui c’est sûr que ce patrimoine jeunesse est très intéressant pour l’évolution des enfants car une fois bien éduqués dans ces clichés les parents les emmèneront au cirque voir les éléphants qui marchent sur des ballons, les tigres qui sautent dans des cerceaux en flammes et les ours enchainés. Car comme tout le monde le sait c’est comme ça dans la nature : les éléphants marchent sur des ballons, les tigres sautent dans le feu et les ours s’enchainent aux arbres…
    Pauvre France…
    J’espère au moins qu’Il n’y aura aucun animaux dans ce parc car le maire peut compter sur les défenseurs des animaux pour s’y opposer.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.