Search
mardi 22 oct 2019
  • :
  • :

Les agriculteurs en colère bloquent les routes

image_pdfimage_print
photographies Jeunes agriculteurs du Grand Est

photographies Jeunes agriculteurs du Grand Est

« France, veux-tu encore de tes paysans? », tel est le slogan des agriculteurs. Ce mardi, les agriculteurs en colère bloquent les routes. Dans les Vosges, le point de blocage est situé au niveau du rond-point de Dompaire, sur la D166.

A l’appel de la FNSEA et des JA, les agriculteurs sont mobilisés pour dénoncer la diabolisation du métier, la surtansposition des normes européennes et des accords de libre-échange néfastes. Une mobilisation dans tout l’hexagone et particulièrement dans le Grand Est ! Ils disent non à l' »agribashing », dont ils se disent victimes. Les agriculteurs ont installé quatre barrages filtrants sur les routes de Meurthe-et-Moselle et des Vosges.

Dans les Vosges, le point de blocage est situé au niveau du rond-point de Dompaire, sur la D166. Avec cette action, les agriculteurs veulent informer les automobilistes sur les conséquences des accords de libre-échange sur la consommation.

C.K.N.




4 réactions sur “Les agriculteurs en colère bloquent les routes

  1. bap

    Si sur le fond ils ont raison de défendre leur agri contre l’agri-business d’outre atlantique, sur la forme ils ont comme d’habitude tort.
    Comment voulez-vous avoir le soutien des français qui vous voient débarquer avec des kilos de pneus à brûler et qui d’une fumée grasse ne feront que polluer davantage et vous maintenir dans votre image de paysans butés insensibles aux animaux, à l’écologie et aux autres ?
    Arrêtez de vous victimiser et d’écouter vos syndicats qui font leurs choux gras de votre détresse et qui eux vivent bien de vos cotisations etc…
    Plutôt que d’aller manifester de façon primaire allez expliquer aux consommateurs et faites ce que vous dénoncez des asso animales, du bashing aux industriels qui vous exploitent.

    répondre
  2. Ancet

    Bonjour à tous..
    Bap a tout a fait raison.
    J’ajouterai que toutes les activités économiques sont soumises à des évolutions donc à des formations (de nouvelles pratiques…)
    Et si les primes de la PAC étaient soumises à l’innovation …
    Ici (chez moi) le discours est simple « Bah on a toujours fait ça! » et ce de la part d’agriculteurs trentenaires…

    répondre
    1. JMV

      Bap et Ancet vous êtes à coté de la plaque.

      Comment voulez vos que nos paysans s’en sortent dans un marché mondialisé ou leurs concurrents d’autres pays n’ont pas les mêmes contraintes environnementales, sanitaires,sociales, et salariales..

      répondre
      1. veg nat

        JMV les agriculteurs savent profiter du système quand il les arrange mais dès qu’il ne les arrange plus ils le critiquent.
        Car c’est un système global qui certes est mauvais. Mais lorsque vous ne voulez pas avoir les inconvénients d’un système n’en prenez pas les avantages.
        Les jeunes agri de 30 ans devraient dès le départ en sortir et faire autre chose et ne pas attendre les subventions et cibler l’administration agricole plutôt que les consommateurs qui eux font des efforts pour beaucoup.
        C’est vrai que lorsqu’ils le peuvent ils devraient se regrouper en coopérative pour vendre leurs produits directement déjà, ensuite se convertir en bio ou raisonné, mieux traiter leurs animaux et refuser toutes les pratiques cruelles de l’élevage comme l’écornage, castration des porcs à vif etc… C’est à eux de refuser tout cela. Ensuite ils peuvent solliciter l’abatage des animaux sur place pour éviter les souffrances des transports.
        Enfin ils doivent tenter d’autres produits qui poussent ici et ne sont pas cultivés ou peu : quinoa, patate douce etc…
        Par ex. j’ai mis 15 jours et plusieurs magasins avant de trouver des lentilles bio roses produites en France. Toutes venaient d’ukraine ou de turquie. J’en ai finalement trouvé chez Car….. et pas au magasin bio ! C’est le comble. Faites de la propagande aux magasins bio qui vendent trop de produits étrangers.
        Leur image ne s’améliora pas tant qu’ils resteront sur des positions archaïques et butées. Les consommateurs évoluent que ça leur plaise ou non et qu’ils fassent de même.
        Ceux qui s’en sortent ont compris cela.

        répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.