Search
samedi 21 sept 2019
  • :
  • :

Le sort de l’Imagerie d’Epinal fixé le 24 octobre prochain L'imagerie toujours dans la tourmente !

image_pdfimage_print
Me Gérard Welzer

Me Gérard Welzer

L’Imagerie d’Epinal est en difficulté avec un déficit important ! La situation de l’Imagerie d’Epinal a été examinée par le tribunal de commerce ce jeudi matin. Le verdict sera rendu le 24 octobre prochain. 

Après plusieurs reports, le tribunal de commerce d’Epinal a examiné ce jeudi matin la situation de l’Imagerie d’Epinal. Les avocats des deux parties ont pu plaider leur cause dans cette affaire qui oppose la société De Buyer Engine à la société Imagerie d’Epinal Investissements.

Hervé De Buyer, l’ancien patron de l’usine d’ustensiles de cuisines et l’un des actionnaires de l’Imagerie d’Epinal demande la nomination d’un mandataire judiciaire pour gérer provisoirement les comptes de l’Imagerie.

Une dette d’1,2 millions d’euros

Hervé De Buyer avait accepté d’investir 900 000 euros dans l’Imagerie pour permettre son développement. Pour son avocat, Me Gérard Welzer, la situation est inquiétante. « La société Imagerie accuse des dettes importantes » L’Imagerie d’Epinal accuse des pertes colossales avec une dette cumulée d’1,2 millions d’euros. L’entreprise ne disposerait plus que de « 50 000 euros de trésorerie. » selon Me Gérard Welzer.

Autre question posée par l’avocat d’Hervé De Buyer, « On ne sait pas ce que sont devenues certaines lithographies. » L’Imagerie d’Epinal possède plus de 9000 lithographies. Me Welzer se questionne : « sont-elles toujours là ? ».

La police judiciaire de Nancy enquête sur la gestion de l’Imagerie

La police judiciaire de Nancy a été saisie. Elle doit enquêter sur la gestion de l’Imagerie d’Epinal par Christine Lorimy et Pacôme Vexlard propriétaires de l’Imagerie depuis 2014.

Pour l’avocate de l’Imagerie, Me Angélique Delage, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. « Juridiquement la demande de Monsieur De Buyer est totalement infondée. La société De Buyer est actionnaire minoritaire et ne détient que 30% de la société Imagerie d’Epinal Investissements. Il a très vite voulu prendre la direction de l’Imagerie d’Epinal » explique-t-elle.

Des « insultes sexistes »

Me Angélique Delage assure que Christine Lorimy, présidente actuelle de l’Imagerie a toujours respecté ses droits. « Effectivement la société a connu des difficultés, mais cela ne justifie pas la nomination d’un administrateur » poursuit-elle. L’avocate de l’Imagerie a aussi signalé les « insultes sexistes » proférées par Hervé de Buyer à l’encontre de sa cliente.

Le verdict sera rendu le 24 octobre prochain.

C.K.N.




Une réaction sur “Le sort de l’Imagerie d’Epinal fixé le 24 octobre prochain

  1. Freddo

    Ayant eu à traiter avec l’imagerie il y a trois ans, les deux dirigeants se sont montrés formidablement non coopératifs et ont fait monter très vite les choses en mayonnaise avec la mairie d’Epinal. La maison était gouvernée par de drôles de cocos, pas étonnant de voir cette issue. A cette époque j’ai entendu « prochainement il n’y aura peut-être plus d’Imagerie »…cela se réalise!

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.