Search
jeudi 18 août 2022
  • :
  • :

Municipales 2020 dans les Vosges : le Rassemblement national présente ses candidats

image_pdfimage_print

rassemblement-national-vosges-elections-municipales (1)Les élections municipales se dérouleront en mars 2020. Le Rassemblement National a présenté ses candidats pour le département des Vosges. 

Le Rassemblement National présentera 7 candidats tête de liste dans des communes vosgiennes. « La philosophie de notre mouvement dans ces élections locales repose sur plusieurs points : respecter le contribuable, assurer la sécurité et la tranquillité publique, promouvoir notre identité nationale et commune, maintenir le lien social, dynamiser les centres-villes, promouvoir l’économie et les emplois locaux. » explique le délégué départemental du Rassemblement national des Vosges, Sébastien Humbert.

Avec 110 000 habitants et 78 communes, la communauté d’agglomération d’Epinal est la plus importante du département. Parmi les 78 communes, 70 sont des villages ruraux. « Les habitants de ces villages ruraux contribuent au travers de la fiscalité, aux fonctionnements et investissements des équipements communautaires (piscines, stades, patinoire…), essentiellement situés à Epinal, sans réelles retombées économiques pour leur secteur et sans nécessairement en  profiter » poursuit Sébastien Humbert qui souhaite la création d’un « centre aquatique par la CAE dans la ville de La Vôge-les-Bains ».

Les candidats

A Epinal, Pierre François, un commercial de 33 ans, est candidat pour le Rassemblement national. Parmi ses mesures : armer la police municipale et en augmenter les effectifs, développer la vidéosurveillance, devenir actionnaire majoritaire de l’imagerie, valoriser le patrimoine et maîtriser les dépenses de fonctionnement.

Stéphane Perry, 56 ans, technicien, est candidat sur Capavenir Vosges. Il souhaite redynamiser le centre-ville, créer un camping municipal, changer le nom de la commune nouvelle et rénover les voiries.

A Charmes, c’est Ghislain Lamy, 25 ans, employé commercial qui est candidat. Il souhaite augmenter les effectifs de la police municipale, développer le tourisme de mémoire, désendetter la ville et maîtriser les dépenses de fonctionnement.

A La Vôge-les-Bains, c’est Sébastien Humbert, 29 ans, collaborateur politique et délégué départemental du RN88 qui est candidat. Parmi ses principales mesures : créer un poste de police municipale, développer la vidéoprotection, rétablir l’éclairage de nuit, instaurer une véritable démocratie locale, aider les associations, valoriser le patrimoine et défendre les services publics.

A Saint-Dié-des-Vosges, c’est Geoffrey Mourey, 21 ans, étudiant en droit qui est candidat. Il veut lutter contre l’insécurité grandissante  par l’augmentation des effectifs de la police nationale et développer la vidéosurveillance. Il souhaite aussi la fin du financement d’évènements ou d’associations politisées.

A Rambervillers, c’est Alain Dumet, 64 ans, retraité de l’Armée qui est candidat. Il souhaite augmenter les effectifs de la police municipale, une meilleure prise en compte des animaux errants sur la commune, mais aussi une permanence du maire sans rendez-vous. Il ne souhaite pas augmenter les impôts.

A Raon l’Etape, c’est Emmanuel Burget, 22 ans, intérimaire qui est candidat. Parmi ses mesures, doter la police municipale d’un deuxième véhicule, en augmenter les effectifs, mettre en place une équipe de nuit, désendetter la ville après audit des comptes et stabiliser la fiscalité.

C.K.N.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.