Search
jeudi 21 nov 2019
  • :
  • :

Des campagnes de pub pour lutter contre les incivilités !

image_pdfimage_print

visuel camapgne incivilite ville Epinal n°1 dresseurDéjections canines, canettes sur la voie publique, mégots, emballages solides et cartons, chewing-gum, stationnement gênant ou nuisances sonores… Contre les incivilités, la ville d’Epinal a décidé d’employer les grands moyens. Une campagne de sensibilisation du public contre les incivilités va débuter à partir de demain à Epinal. Il y a  40 panneaux publicitaires concernés par cette première vague.

P1530451Une série de 7 affiches vont se succéder sur les panneaux publicitaires de la ville durant ces prochaines semaines. Des affiches qui incitent chacun à supprimer les nuisances : déjections canines, canettes sur la voie publique, mégots, emballages solides et cartons, chewing-gum, stationnement gênant ou nuisances sonores. Cette campagne de communication qui débute ce jeudi 12 septembre, sera accompagnée de publications humoristiques diffusées sur les réseaux sociaux.

Episode 1 : Les déjections canines

La première campagne concernera les déjections canines. Pendant 2 semaines, les panneaux publicitaires de la cité des images vont rappeler les bonnes manières aux propriétaires de chiens. Des sacs sont disponibles et gratuits à la Maison de l’environnement et du développement durable de la Ville d’Epinal, ainsi que dans les centres sociaux et les MJC.

Dans le cadre du « plan tranquillité » présenté en conseil municipal

C’est l’agence de communication spinalienne Section 4 qui a réalisé cette campagne de communication qui s’inscrit dans le cadre du « plan tranquillité » présenté en conseil municipal le 16 mai dernier. Parce que nous avons pris l’habitude de supprimer les applications inutiles qui encombrent nos smartphones, la ville a choisi une affiche en forme d’écran de téléphone mobile. Les citoyens sont invités à supprimer les comportements qui polluent le quotidien. « C’est une campagne de communication qui s’adresse au grand public, de manière simple et ludique » explique l’agence Section 4.

Le visuel est accompagné du slogan « Dans ma ville, je m’applique ! ».

Le coût de l’opération qui va durer jusqu’au mois de février : 27 000 euros.

C.K.N.




9 réactions sur “Des campagnes de pub pour lutter contre les incivilités !

  1. Claude NOEL

    26000 € divisé par 135 € : il suffirait de quelques heures dans les rues d’Épinal pour récolter les 193 contraventions pour stationnement sur les trottoirs et sur les pistes cyclables.

    répondre
  2. LM88

    Combien de verbalisations réalisées à Épinal pour les déjections canines sur les trottoirs ? On aimerait avoir des chiffres, du CONCRET. Il faut une tolérance zéro !!
    Le montant des contraventions couvrirait largement le coût des sacs de ramassage de déjections ainsi que la campagne publicitaire.

    répondre
  3. milady

    Je trouve cela vraiment dommage que cet argent soit si mal utilisé pour une campagne qui ne servira pas à grand chose à mon avis. Seule la répression peut empêcher les incivilités. Ceux qui ont choisi d’être sales sont sales.
    L »éducation chez des adultes c’est utopique, c’est dès l’école qu’il faut promulguer ces principes.
    De plus je trouve la première affiche vraiment pas géniale elle laisse indifférent. Ca m’étonnerait qu’elle ait le moindre impact sur les contrevenants.
    Cet argent aurait pu servir de façon bien plus utile à faire une campagne de stérilisation des chats errants et ainsi endiguer le problème.Il n’y pas d’asso sur Epinal, la SPA Brouvellieures est remplie donc l’idéal est de stériliser les chats de la rue et les relâcher sur place où ils sont nourris par des bénévoles. Seulement on ne peut pas tout faire, on les nourris mais tant qu’ils ne sont pas stérilisés ils peuvent se reproduire.

    répondre
  4. lili

    l’incivilité tout commence à la maternelle et tout au long de la scolarité, expliquer aux enfants ,ça coûte moins cher de démarrer à la base .

    répondre
    1. JMV.

      Vous avez parfaitement raison.
      Vu le comportement pittoresque de beaucoup de « parents », il est clair que ce ne sont pas ces derniers qui vont livrer la bonne parole à leur progéniture.
      C’est donc à l’état de prendre le relais en expliquant aux enfants dés le plus jeune âge les règles de bon comportement.

      répondre
  5. lili

    concernant la stérilisation des chats de rue , nous rencontrons des problèmes quand on découvre un chat dans un hangar ou autre ; pour bcp pas les moyens de faire stériliser et vacciner ces chats, vu le coût des vétérinaires ;

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.