Search
samedi 21 sept 2019
  • :
  • :

Si Thaon m’était conté Capavenir

image_pdfimage_print

Un guide du Pays d’Epinal a permis à une vingtaine de personnes de parcourir la ville sur les traces de son passé. La première étape dans l’église Saint Brice lui a donné l’occasion de parler de son baptême comme ville industrielle vers les années 1870.

Alors que Thaon était méconnu et suscitait peu d’intérêt vers 1863, Thaon dans la plaine, près de la Moselle, à 7 km de Châtel, 10 km d’Épinal, 524 habitants, les premières industries textiles font leur apparition avec la Blanchisserie et Teinturerie de Thaon.

Cette industrie très florissante a commencé à connaitre de grosses difficultés vers 1960 car la mondialisation qui commençait ses premiers ravages par les traitements de gros volumes de pays exportateurs avec son corollaire la baisse des prix va provoquer lentement son agonie.

La ville a dû réagir et attirer des entreprises créatrices d’emplois: sociétés d’importance, telles Honeywell ou Viskase, mais aussi de plus petites unités majoritairement installées au sein de la zone industrielle Inova 3000, en bordure de la voie rapide.

En 2008, on dénombre 55 implantations d’entreprises et 2000 emplois sur le site d’Inova 3000, ce qui en fait la zone industrielle la plus importante des Vosges.

MC

Photos Michel Conraud




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.