Search
mardi 12 nov 2019
  • :
  • :

Vosges – Stop aux abandons d’animaux !

image_pdfimage_print
Photographie d’illustration. (Crédit photographique Conseil Départemental des Vosges)

Photographie d’illustration. (Crédit photographique Conseil Départemental des Vosges)

100 000 animaux de compagnie sont abandonnés chaque année en France…  Parmi ceux-ci, 40 000 le sont durant la période estivale.  Notre pays est même championne d’Europe des abandons !


Parfois considérés comme de simples biens de consommation que l’on « rejette et que l’on jette comme de vulgaires kleenex », particulièrement à l’approche des vacances où ils deviennent encombrants, chats, chiens, lapins, hamsters, furets sont abandonnés sans vergogne.  Parmi eux, beaucoup seront euthanasiés. Et ce sont les chats qui paient le plus lourd tribut. 75 000 d’entre eux, en effet, ne seront jamais proposés à l’adoption !

Cette année encore, les associations de défense des animaux tirent la sonnette d’alarme et, à l’exemple du clip de la Fondation 30 millions d’amis, se mobilisent pour dénoncer les abandons. Dans le même esprit, « Solidarité-refuges.com », la SPA  et le site « Animaux-online.com » ont organisé le 29 juin la 1ère journée mondiale de lutte contre les abandons des animaux de compagnie. Chacun d’entre nous a les moyens d’agir. D’autant que de nombreuses solutions existent pour faire garder vos animaux durant vos vacances… Alors, on compte sur vous !




21 réactions sur “Vosges – Stop aux abandons d’animaux !

    1. Lulu

      C’est sûr qu’il faut arrêter de se regarder le nombril. La France s’appauvrit intellectuellement, moralement et… économiquement de plus en plus.
      Moi je balance comme bon me semble et si une asso ne répond pas je balance à une autre ou aux élus.
      Que chacun prenne ses responsabilités et que certains s’achètent des c….

      répondre
  1. LM88

    A quand enfin un peu de courage à nos politiques, pour voter une loi qui punisse réellement et sévèrement les salauds qui abandonnent leurs animaux, pour passer de bonnes vacances, puis en acheter un autre à Noël et recommencer l’année d’après ?
    Il faut une identification obligatoire des animaux domestiques et des amendes dissuasives pour que cesse cette situation intolérable !
    Au risque de me répéter : des contraintes efficaces, et vite !
     »Le niveau moral d’une société se mesure à la façon dont elle traite ses animaux ».

    répondre
    1. JMV

      100 % d’accord avec vous.
      Mais ces gens là seraient alors capable de tuer leurs animaux et de les faire disparaitre pour qu’on ne retrouve pas trace de leur identification.

      La chose à mettre en place serait d’abord de posséder un permis de posséder un animal domestique.
      Permis dispensé par la SPA moyennant une participation de 50 ou 100 euros pour frais de gestion.

      Pour rester dans le domaine des sous, je profite de cette tribune pour m’exprimer sur un dossier tout à fait hors sujet mais néanmoins hallucinant.
      Hier j’ai du débourser 109 euros pour faire exécuter un duplicata de la carte grise ( égarée ) de mon véhicule .
      J’ai bien dit DUPLICATA…
      Même Al Capone n’aurait pas osé ….
      Il serait bien que nos députés jettent un regard engagé sur ce racket légalisé.

      répondre
  2. john

    une loi pourquoi faire puisque ça existe déjà (ci-dessous extrait de « service public.fr »)

    « En effet, en cas d’abandon d’animal , le propriétaire risque :

    2 ans de prison ;
    et 30 000 € d’amende.

    Le juge peut prononcer également l’interdiction définitive ou provisoire de détenir un animal. »

    Moi je dis qu’on ne devrait pas pouvoir prendre un chat ou un chien comme ça il faut durcir les conditions d’acquisition de ceux-ci.Mais bon il ne faut pas froisser l’électorat et perdre inutilement des suffrages sur un sujet aussi peu important et qui rapporte gros via les produits d’alimentation spécialisés et autres joujous, paniers dédiés etc etc..!
    Pour répondre à LM88 je dirais que dans notre société certains animaux sont bien mieux traités que les hommes et puis eux quand ils sont en fin de vie on les aide à partir pour leur éviter de grandes souffrances sans les laisser pourrir dans des mouroirs ou il n’y plus aucune humanité!

    répondre
    1. LM88

      Juste une précision concernant les peines encourues : Je pense qu’il n’y a pas une seule personne en France qui a été condamnée à 2 ans de prison ferme et 30.000 € d’amende, même avec les pires tortures infligées à un animal.
      Il y a encore trop de clémence, d’excuses et d’impunité de la part de la justice !

      répondre
      1. Staline the return.

        Si en France en 2019 nous devions appliquer la loi, nous aurions besoin de 500 000 places de prison.
        Les crapules aux 25 condamnations le savent désormais très bien.
        Ils peuvent donc multiplier sans trop s’en faire les actes délictueux, d’incivilités,ou de rebellions.

        Vive la France.

        répondre
  3. Kilou

    Si la loi existe il faut une justice efficace donc. Il faut aussi ne pas hésiter à dénoncer des coupables.
    Il faut un permis de posséder un animal.
    Enfin il faut une loi interdisant les paiements en plusieurs fois pour l’achat d’un animal ou à crédit e m ieux réglementer les élevages.

    répondre
    1. john

      Dénoncer les coupables: en fait c’est le régime de Vichy que vous voulez? et sur quels critères parce quand on met le pied là-dedans ça veut dire qu’on peut être dénoncé soi même pour avoir arrosé ces géraniums alors que le préfet a pris un arrêté ou alors parce qu’on a omis de déclarer le changement du vieux grillage pourri qui vous sert de clôture etc etc…l’histoire a montré les limites de la délation!
      Et puis interdire le paiement à crédit serait discriminatoire envers les personnes qui ont des revenus faibles et qui pourtant feraient de bons « maitres » par contre les nantis pourraient acheter sans souci et maltraiter leurs animaux cachés derrière leur haute clôture???
      Non ce qu’il faut c’est une volonté politique mais il faut bien reconnaitre qu’en France peu l’ont et préférent ménager leur électorat.

      répondre
      1. Kilou

        Oui dénoncer dans certains cas c’est la seule façon de faire et ne mélangez pas tout svp trop facile. Sous vichy il n’y avait rien à dénoncer de mal : on avait décidé injustement qu’être juif devait être puni et seuls des gens aussi pourris que ceux qui avaient édicté cette loi « dénonçaient » ces pauvres personnes coupables de rien.
        Donc rien à voir.
        Ici il s’agit de dénoncer des actes coupables. Hésiteriez-vous à dénoncer un pédophile, un bourreau de femme ou un criminel sous prétexte de ne pas être un délateur ?
        Quand à la volonté politique certes mais chaque individu est responsable de ces actes et la volonté politique seule ne peut décider du comportement des individus. Un pourri reste un pourri.
        Interdire les paiements faciles peut empêcher une partie des bourreaux d’acquérir des animaux pas tous certes. On sait très bien que lorsqu’on ne peut pas joindre les 2 bouts on ne peut soigner un animal vu le prix des vétos etc…
        Avoir un animal c’est un choix responsable pas un caprice égoiste que l’on soit riche ou pauvre.
        Quant à l’électorat il ne faut pas oublier qu’il est également composè des défenseurs des animaux qui de plus en plus se mobiliseront.

        répondre
        1. John

          Plongez vous dans tous les documents disponibles aujourd’hui Kilou pour vous rendre compte que la délation sous Vichy ne concernait pas que les juifs! !!
          Regardez également ce qui se passe sur les réseaux sociaux aujourd’hui ou en un tour de main avec des « fake news » on peut ruiner une réputation ou pousser des ados au suicide! non on est pas chez les bisounours le monde est plein de gens nauséabonds qui n’ont pour seul objectif que de nuire.
          Prenons un exemple cher KIlou, vous roulez tranquillement dans une rue et puis patatras un chat en coursant un autre passe sous vos roues de voiture! alors moi grand défenseur de la cause animale fortement choqué par ce massacre je dis que je vous ai vu faire un écart pour en arriver là…. eh bien moi je vous le dis vous êtes mal pauvre Kilou! et pourtant vous n’y étiez pour rien!
          Cordialement

          répondre
          1. Staline the return.

            Vous vous faites du mal tout seul.
            Chacun est capable de faire le distinguo entre une maltraitance avérée et une pauvre bête se faisant taper par un véhicule.
            Donc le moins que rien qui maltraite sciemment un animal, je le cafte.
            Et si ça peut gêner deux ou trois bien pensants, je m’en tape.

      2. JMV

        Je n’aurais aucune gène à dénoncer un tortionnaire avéré d »animaux.
        Ces personnes sont des enflures et il faut intervenir pour protéger ces pauvres bêtes. Et danc ce cas on ne parle pas de géraniums.
        Donc Vichy servit à toute les sauces, rien à battre.

        répondre
  4. LA Martine

    Je songe que davantage parler, médiatiser ces agissements est une bonne solution. oui il faut rabâcher. Tous ici sommes d’accord . Et quand je vois un panneau ridicule 30 km/h, je me dis que c’est bon pour la survie des chats , au moins. C’est plus à une prise de conscience collective qu’il faut inciter par la médiatisation de ces abandons à associer aux mauvais traitements. On sait tous que l’Assemblée fabriquait quand il était imprimé, un cm/jour d’épaisseur du journal officiel des Lois que la république n’arrivera jamais à faire respecter. La police, la gendarmerie a d’autres chats à fouetter, à notre époque, que de surveiller les mauvais traitements aux animaux domestiques. La divagation de chiens dangereux, ça existe aussi est un cas de discipline que les forces de l’ordre peinent à faire respecter avant accident. Il semble aussi que 3 femmes/jour meurent sous les coups de leur conjoint. Morale, éducation , maîtrise de soi, émotions ou folie, raisons perdues, abandonnées elles aussi . Faisons ensemble de notre mieux toujours.

    répondre
  5. Valérie FEVRE

    Chaque année, des chats et chatons sont abandonnés dans mon village, beaucoup de chatons à cause des irresponsables qui continuent à laisser des portées volontaires ou qui ne prennent pas la peine de stériliser leurs animaux. J’essaie, à mon niveau de replacer ceux que je trouve (9 l’année passée) et déjà 5 chatons à ce jour que je dois recueillir rapidement et deux chats adultes non stérilisés. Les associations ne répondent même plus au téléphone et la SPA est déjà saturée.

    C’est là qu’il y a un gros décalage, je fais ce que je peux, mais aucune aide pour les placements de la part des vétérinaires, car je ne peux pucer ni stériliser tous ces pauvres petits à ma charge.

    Je mets donc des annonces « en triant énormément » pour choisir les familles, je suis tous les conseils que j’arrive à trouver, le problème est que j’entends régulièrement qu’ils faut durcir les conditions d’acquisition des animaux, je suis parfaitement d’accord, mais pour tous ceux qui sont dans la rue aujourd’hui, si on bloque les gens comme moi, que dois je faire alors, les regarder crever sous mes fenêtres !!!
    Il faut créer encore d’autres associations, de particuliers pourquoi pas, qui soient aidés mieux que ca, par des associations de vétérinaires. Je me sent souvent très seules dans mes démarches et je m’aperçois qu’avec les chats, c’est sans fin. Il faut trouver d’autres solutions….

    répondre
  6. Valérie FEVRE

    Pour finir, punir les abandons, oui, mais mettre en place aussi des mesures préventives, comme la stérilisation, et aider les bénévoles dans leurs démarches de famille d’accueil et de placements.

    répondre
    1. milady

      Bravo à vous en tout cas. Vous associez les paroles et les actes ce que beaucoup de politiques ne font pas.
      Oui il faut le répéter LES MAIRES DOIVENT FAIRE STÉRILISER LES CHATS ERRANTS DE LEURS COMMUNES ET RAPPELER AUX PARTICULIERS D’EN FAIRE AUTANT SOUS PEINE D’AMENDE. Un maire peut prendre des arrêtés municipaux en dehors des lois d’Etat. Ils savent en prendre pour emm….. les citoyens pour la neige sur les trottoirs par exemple alors pourquoi pas pour les chats. Hormis le fait de dire qu’il est interdit de les nourrir. Dans ce cas nous serons nombreux à être contrevenants.
      J’attends le jour où un particulier mordu par un chat errant portera plainte contre son maire.
      La présidence de la république ne semble guère concernée par les problèmes d’animaux et en ce sens je dirais que la France est très en retard.

      répondre
  7. Eduardo

    D’accord avec tous plus ou moins.
    Des lois mais encore faut-il ne pas rechigner à les appliquer pour la justice.
    La police gendarmerie etc… doit aussi intervenir pour les animaux ça fait partie de leur travail. A ce titre il faut créer une police pour les animaux.
    Évidemment qu’il faut balancer les tortionnaires ou lâches qui abandonnent etc… Ca s’appelle faire un signalement. On peut d’ailleurs demander à rester ensuite anonyme (si certains ont peur) vis à vis des bourreaux.
    Il faut aussi arrêter de laisser penser que s’occuper d’un animal c’est facile : non si on veut le faire bien ça prend un minimum de temps, de l’argent et de l’abnégation. Mais au final c’est du bonheur.
    Donc si on n’ a pas d’argent on pense déjà à soi et à améliorer ses finances et on peut toujours aider des refuges si on veut de l’amour des animaux. Mais prendre des animaux pour les laisser sans vaccins, sans stérilisation sans soins niet !
    Les vétos sont trop chers certes mais ils ne bossent pas pour la gloire et ils ont 5 ou 6 ans d’études minimum et des investissements à payer.
    Certains aident plus volontiers les asso mais ils n’ont pas à assumer l’inconséquence des particuliers qui font n’importe quoi.
    Enfin il faut responsabiliser les citoyens de façon générale dans cette société française d’enfants gâtés individualistes où l’on fait appel à l’Etat pour tout et pour rien parce qu’on ne veut plus rien payer, qu’on compte sur les autres, qu’on ne veut pas bosser… Et qu’on veut tout.

    répondre
    1. JMV

      Notre système d’assistance aux personnes en difficultés coule de sens dans notre société civilisée.
      Le souci est que certains exploitent ce principe à travers de petites arnaques et abus pour en faire un mode vie.

      répondre
  8. Dreller Nicole

    J’habite dans une zone où il y a fréquemment des abandons d’animaux en été et je pense qu’il faudrait punir sévèrement les personnes qui abandonnent ce qu’ils pensent être des « jouets » pour leurs enfants.
    Mes chats ont été victimes de ces comportements inhumains.
    Dénonçons ces affreux….

    répondre
  9. JMV

    J’en profite pour faire un focus sur le couple d’abrutis français qui posaient fièrement devant les cadavres d’un lion, d’un léopard,et d’un hippopotame.
    Pauvres bestioles qu’ils venaient juste d’assassiner lors d’une partie de chasse en Afrique
    Comment se fait t’il que dans notre pays dit civilisé, et très grand donneur de leçons au monde entier, il n’y ait aucune loi pour interdire cela.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.