Search
dimanche 22 sept 2019
  • :
  • :

Âgées de 15 et 16 ans, elles dérobent un parfum à Epinal et menacent de mort les policiers

image_pdfimage_print
photo google maps

photo google maps

Jeudi après-midi, vers 15h45, deux jeunes filles de 15 et 16 ans ont été interpellées par les policiers. Elles ont tenté de voler un parfum dans un magasin situé rue des Minimes au centre-ville d’Epinal. Quand les policiers ont voulu les arrêter, elles n’ont pas hésité à insulter les forces de l’ordre et à les menacer de mort.

Jeudi après-midi, deux jeunes filles ont tenté de dérober une bouteille de parfum à 130 euros avant de prendre la fuite. Le surveillant du magasin spinalien fini par les rattraper. Très vite, les deux jeunes filles de 15 et 16 ans se montrent agressives envers le surveillant du magasin. Elles n’hésitent pas à le frapper à coups de pied à 5 reprises.

Une adolescente mord le policier à la jambe

Prévenus, les policiers interviennent, mais eux aussi sont victimes d’insultes et même de menaces de mort. Une jeune adolescente crache au visage du policier. La jeune adolescente va jusqu’à mordre le policier à la jambe quand il tente de lui passer les menottes.

Les deux jeunes filles sont originaires d’Epinal. Elles avaient sur elles une bombe lacrymogène. Les adolescentes ont été placées en garde à vue au commissariat spinalien. Entendues, elles reconnaissent les faits.

Les deux jeunes filles devront répondre de leurs actes devant le juge des enfants au mois d’octobre prochain.

C.K.N.




10 réactions sur “Âgées de 15 et 16 ans, elles dérobent un parfum à Epinal et menacent de mort les policiers

  1. BADOU 29

    Mince de mince et celà va leur apporter un casier judiciaire ,qu’on leur fasse faire un TUP !! Au moins ,elles connaitront la valeur des choses !!

    répondre
  2. retour au moyen age.

    Elles ont du voir leurs frères et copains insulter, cracher, piller, voler, rouler sans permis ni assurances,…. , ….,avec la complaisance et passivité complice de notre démocratie molle et des juges rouges.
    Comme la nature a horreur du vide, ces voyous occupent très vite l’espace conquit.

    répondre
    1. rien a dire

      sachant qu’elles ne risquent rien avec notre gentille justice elles se permettent des choses inimaginables, faites les travailler bon sang , une centaine d’heures de TUC ne leurs feront que du bien

      répondre
  3. à ke kuku c'est joni.

    Cela fait déjà un moment que ces nouvelles crapules ont compris que les lois françaises sont surtout destinées à ne faire peur qu’aux honnêtes gens.
    Et donc Il doit y avoir tout les jours en France des centaines de cas comme celui.
    Merci aux présidents qui depuis 45 ans ont livrés la France à cette faune.

    répondre
    1. fopa abu zhey

      étant originaire d’un milieu très modeste d’une zone industrielle vosgienne, je peux vous affirmer que ce genre d’énergumènes existait chez nous il y a 45 ans. La presse en parlait mais la diffusion était moindre, le complotisme inexistant et la propagande extrémiste inaudible.

      répondre
      1. JMV

        Vous avez une belle paire d’œillères ( rouges j’imagine ..).
        Et cette semaine sur les champs Elysées avec le pillage de 3 ou 4 magasins par une bande de joyeux drilles , c’était une petite virée entre potes ? Comme dans l’ temps !!

        répondre
      2. à ke kuku c'est joni.

        je suis né dans le milieu des années 50.
        Je peux vous dire qu’à l’époque, il y a avait respect et surtout crainte envers les forces de l’ordre.
        En plus ,les rares gamins qui mettaient un pied hors du sentier et qui se faisaient prendre, recevaient comme prime de match une belle branlée par les parents.

        répondre
  4. LM88

    Elles ont une chance inouïe ! Aux USA, les flics leur auraient aussi sec collé une balle, sans état d’âme !
    Ici, un simple ‘rappel à la loi’ fera l’affaire et hop, dehors, pour recommencer de plus belle !
    A quand un durcissement vraiment sévère des peines pour toute atteinte aux forces de l’ordre, pompiers, urgentistes des hôpitaux ?

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.