Search
lundi 22 juil 2019
  • :
  • :

Christophe Petit candidat aux municipales avec une liste de rassemblement et d’ouverture

image_pdfimage_print

christophe-petit-Christophe Petit a annoncé sa candidature aux prochaines élections municipales à Epinal. Avec nous, il évoque les raisons de son engagement pour les municipales de 2020 et sa création d’une liste d’ouverture. 

Christophe Petit, ancien adjoint à la culture à la mairie d’Epinal, a annoncé qu’il serait candidat aux élections municipales du printemps 2020. Il a souhaité créer sa liste et se présenter face à celle menée par Patrick Nardin et Michel Heinrich.

Le chef de file de l’UDI dans les Vosges est déjà bien connu des Spinaliens. Il avait été élu sur la liste de Michel Heinrich en 2014 et nommé adjoint à la culture à Epinal. « Je ne regrette pas cet engagement » assure le candidat et patron de plusieurs laboratoires d’analyses médicales à Epinal. En tant qu’adjoint à la culture, il est à l’origine de la Fête des Images et a soutenu l’association Le Mur afin de valoriser le Street art. « Le Mur situé rue Saint-Michel vient comme une prolongation naturelle de la Lune en Parachute » commente-t-il.

Une liste avec différentes personnalités et sensibilités politiques 

Aujourd’hui, Christophe Petit veut créer une liste d’ouverture avec différentes personnes et sensibilités politiques : « de gauche, de droit et du centre ». Aujourd’hui, des adhérents d’En Marche souhaitent s’allier à sa liste.

Christophe Petit veut créer une équipe de rassemblement avec des élus sortants et avec un programme fondateur ouvert aux idées des Spinaliens. « L’échange avec les électeurs est indispensable. Les Spinaliens viennent vers moi pour discuter de leurs idées et de leurs attentes. Je souhaite un programme co-construit avec les citoyens » explique le candidat spinalien qui ne souhaite pas s’inscrire en opposition avec l’équipe en place. « Je pense qu’il faut repartir d’une page blanche avec une équipe renouvelée. En tant que chef d’entreprise, c’est aussi ce que je considère pour avancer. Cela permet de repenser les choses sous un autre angle » poursuit-il.

Des ateliers participatifs avec les Spinaliens

Christophe Petit aime aller à la rencontre des Spinaliens. Il organise des ateliers pour discuter de différents thèmes comme la problématique du centre-ville, mais aussi l’économie, l’enfance et la jeunesse ou encore l’environnement. « Les citoyens ont envie de participer à la constitution du programme et de donner leurs avis » note-t-il.

De nouvelles méthodes pour des décisions collectives 

Et à la question que changeriez-vous si vous êtes élu ? Christophe Petit répond qu’il changerait de méthode de fonctionnement. « L’équipe en place propose un programme qui vient d’eux et ils le font valider. Moi, je pense qu’il faut co-construire le programme avec les Spinaliens ». Comme au sein de son entreprise, Christophe Petit veut impliquer les gens dans les décisions. « Je ne prends que des décisions collectives » atteste-t-il.

C.K.N.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.