Search
lundi 16 sept 2019
  • :
  • :

« La bombe et nous », projection-débat à Epinal

image_pdfimage_print

imagesL’association Vosges Alternatives au Nucléaire présente le film La Bombe et Nous, documentaire saisissant de Xavier-Marie Bonnot (cinéaste et écrivain), vendredi 14 juin, au centre Léo Lagrange rue Salvador Allende à Epinal à 20h30.

La projection sera suivie d’un débat avec Dominique Lalanne, physicien nucléaire, Directeur de Recherches retraité du CNRS et co-président du collectif « Abolition des armes nucléaires », membre de ICAN, la Campagne internationale pour Abolir les armes Nucléaires.

En 70 minutes, le film retrace l’histoire de la bombe atomique et porte cette réflexion sur l’actualité et l’avenir du nucléaire militaire avec des intervenants militaires, scientifiques, historiens, militants et politiques pour ou contre le désarmement nucléaire. Sommes-nous pris au piège de l’arme nucléaire ? Peut-on penser le monde autrement que par un équilibre de la terreur ? Est-elle, au contraire, un gage de paix et de stabilité ?

La situation est de nouveau très grave dans le monde, depuis les tensions entre les Etats-Unis et la Corée du nord, l’Iran, …Le risque de guerre nucléaire est aussi fort que lors de la fameuse crise de Cuba en 1962 !

Pourtant, un Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires (TIAN), a été voté à l’ONU le 7 juillet 2017, à la suite des pressions des ONG; ICAN a de ce fait obtenu le Prix Nobel de la Paix.

Il entrera en vigueur, lorsque 50 Etats l’auront ratifié. A ce jour, 22 Parlements l’ont ratifié ; cela semble donc en bonne voie. Plusieurs institutions financières ont décidé d’annuler leur participation dans des entreprises en lien avec les armes nucléaires. L’arme nucléaire sera prochainement interdite de possession et de menace.

Bien sûr, les pays dotés de l’arme nucléaire se font tirer l’oreille ; la France notamment refuse d’être la figure de proue qui entrainerait les autres à s’engager sur la voie de la Paix. Au lieu de cela notre pays continue à préparer, en modernisant sans arrêt les missiles, un possible conflit qui signifierait la fin de l’humanité !

L’Association Vosges Alternatives au Nucléaire milite pour écarter ce danger de génocide global.

Des militant-e-s se rendront à Valduc, du 6 au 9 août prochain, dates anniversaires des bombardements d’Hiroshima et Nagasaki, près de Dijon où, en collaboration avec le Royaume-Uni, la France entretient et modernise ces armes.

Dominique Lalanne, très impliqué dans les relations internationales fera le point de la situation.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.