Search
mardi 17 sept 2019
  • :
  • :

Imaginales 2019 : un grand cru. Epinal

image_pdfimage_print

Le monde d’aujourd’hui n’a jamais eu autant besoin de rêves et d’évasion pour fuir et oublier une actualité trop souvent angoissante et triste. Les IMAGINALES version 2019, pour sa dix huitième édition est une réponse à ce désir d’un monde différent et l’explication de son succès populaire. Créé en 2002 par la Ville d’Epinal, les IMAGINALES, ce sont d’abord des chiffres qui donnent le vertige : 40 000 spectateurs, 300 auteurs de réputation internationale, un nombre de plus en plus important de conférences, rencontres, échanges, cafés littéraires, animations dans un environnement de verdure de plusieurs hectares.

Mais c’est aussi un formidable tremplin pour des jeunes auteurs en quête de reconnaissance. De nombreux masterclass, speedating et formations à la Médiathèque permettent à des jeunes de se former au contact des grands maitres de l’illustration, de la BD, du fantasy gratuitement. Quand on connait les prix stratosphériques de ces formations via internet, on ne peut que remercier la Ville d’Epinal d’offrir à des milliers d’écoliers, de collégiens les clefs de la création de mondes imaginaires et fantastiques.

Le profane quant à lui, parcourt les allées pour se laisser surprendre …. et il n’est pas déçu du voyage : ici, il croise une elfe venue d’une autre planète, là il croise de jeunes femmes nues mais dont le corps totalement repeint s’est transformé en œuvre d’art, plus loin il assiste à un duel aux sabres de deux guerriers moyenâgeux croulants sous le poids de leur cuirasse.

Le thème de cette année est CREATURES. Le pluriel n’a pas été choisi aux hasard car il s’agit aussi bien de célébrer la nature au sens premier du terme que d’illustrer la nature des choses dans ce qu’elle a de merveilleux et de mystérieux. Dès lors, on s’extrait du temps et de l’espace. C’est la porte ouverte à la science fiction, aux mondes parallèles, au transhumanisme, à tout ce qu’on n’a jamais vu mais peut avoir existé ou arrivera un jour. Cette rencontre du troisième type de l’art fiction et du monde réel nous conforte dans l’idée que les IMAGINALES ont de belles années devant elles ….

MC

Photos Michel Conraud




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.