Search
mercredi 24 avr 2019
  • :
  • :

Salon du chiot : parmi les vedettes du salon, le Pomsky !

image_pdfimage_print
Kevin Blaison, responsable du salon, avec dans ses bras un Pomsky

Kevin Blaison, responsable du salon, avec dans ses bras un Pomsky

Le traditionnel salon du chiot a ouvert ses portes ce samedi matin au centre des congrès d’Epinal. Une dizaine d’éleveurs sont présents pour faire connaître leurs races de chiens et de chats. Parmi les vedettes du salon, le Pomsky, un habile mélange de Spitz nain et de Husky. 

Une trentaine de races de chiens et de chats sont présentées ce week-end au centre des congrès d’Epinal. Une dizaine de stands permettent de rencontrer les éleveurs et de faire connaissance avec ces petites boules de poils. Le salon du chiot est organisé par la Cie Events Com, basée à Reims, et spécialisée dans l’organisation de salons et animations. Tous les animaux sont identifiés, vaccinés et soumis à un contrôle vétérinaire. Les éleveurs présents viennent des 4 coins de l’hexagone pour représenter de nombreuses races canines.

Il y en a pour tous les goûts, des plus petites tailles aux plus grandes. Mais pour Kevin Blaison, responsable du salon, « dans les Vosges, les gens craquent plutôt pour les chiens de plus grande taille comme le Berger Australien, le Berger Malinois, le Berger Allemand ou encore le Berger Belge. Dans les grandes villes, les gens adoptent plutôt des chiens de petite taille comme le chihuahua ou le cocker. »

Le Pomsky : petite boule de poils craquante à l’allure de peluche

Parmi les vedettes du salon, le Pomsky, une race qui n’est pas encore officielle en France. Habile mélange de Spitz nain et de Husky, cette adorable boule de poils est une race toute récente. « Il s’agit d’un chien de petite taille. Ce croisement permet d’avoir les caractéristiques du husky dans un gabarit qui peut vivre en ville et en appartement » commente le responsable du salon.

L’éleveur est venu de Normandie pour présenter cette nouvelle race au salon du chiot d’Epinal. Ce chien de petite taille a vu le jour récemment et il n’est donc pas encore reconnu officiellement comme une race, mais le Pomsky connaît un succès grandissant notamment par le biais d’Internet et des réseaux sociaux. Pour adopter cette petite boule de poils, il faudra compter 3500 euros.

Ce salon est aussi l’occasion pour les éleveurs de présenter leur savoir-faire et de faire partager leur passion aux visiteurs.

C.K.N.




19 réactions sur “Salon du chiot : parmi les vedettes du salon, le Pomsky !

  1. Garnier

    Abjecte un tel salon !
    Les chiots ne sont pas de la marchandise et exposer en place publique !
    Faire acheter les gens juste sur un coup de tête et coup de coeur parce qu’on leur colle dans les bras… On oublie tout simplement de leur dire qu’un bébé cane corso si mignon fera 60 kg à l’âge adulte par exemple. Ou qu’un beagle si craquant et petit est un chien de chasse qui vit en groupe et aboie à longueur de temps seul en journée. Mais on s’en fout ! Ces éleveurs enfin producteur voire usine là sont juste venus faire du fric et vendre leurs invendus…. Je parle en tant qu’éleveuse passionnée qui ne laisse pas les gens choisir leur chiot mais qui sélectionne les bonnes familles en fonction du caractère du chiot.
    Et alors que dire du pomsky…. bande d’apprentis sorciers ! Effet de mode juste pour satisfaire les fans de chiots tout mignons, mais prenez une peluche ! Ce n’est pas une race ! C’est un croisement plus qu’hasardeux sans recherche d’atavisme comme pour toutes les autres. Encore un caprice d’humain !

    répondre
  2. catherine contet

    Arrêter de faire de la publicité pour ces salons ..les bons éleveurs ne vendent pas dans ces salons, vous faites de la pub pour des marchands de chiens, et que dire de ce chiot Pomsky …n’importe quoi même pas une race reconnue par la cynologie internationale ..

    répondre
  3. Louloute

    Le pomsky n’est pas une race ! C’est de plus un croisement complètement contre nature ! On parle de 2 chiens de tailles totalement opposées, la reproduction pour une première génération se fait de façon artificielle. Il n’y a aucun recul par rapport au pb de santé que peut engendrer un tel croisement…sans compter que les chiens des générations suivantes sont croisés entre eux, bonjour les risques de consanguinité et le cocktail de tares génétiques !
    On vous dira probablement que vous aurez un pomeranien couleur husky mais c’est faux !
    Ces 2 races sont déjà assez riches de types, de tailles et de couleurs, pourquoi les croiser ? Ah le dieu pognon…

    répondre
    1. Louloute

      Et vous ne verrez jamais un éleveur digne de ce nom dans ce genre de salon où on achète un oauvre chien comme on achète une baguette de pain ! Honteux !

      répondre
  4. Anne

    Quelle honte de parler de race pour le croisement ! C’est tout simplement un bâtard, les gens sont naïfs de croire qu’une race se créée comme ça. Elle risque de ne jamais être reconnue par la FCI, donc 3500€ pour un bâtard c’est purement de l’exagération

    répondre
  5. echinard

    Pour vous l’animal est une marchandise que vous modelez suivant la mode , à quand un chien à tête d’oiseau ? vous êtes écœurants vivement que ce genre de salon soit définitivement interdit . l’animal n’est pas un objet il ne se vend pas ni ne s’achète ! vous êtes des marchands de souffrances animales .

    répondre
  6. colette

    Si seulement les organisateurs pouvaient penser aux dégâts engendrés par ces salons sur le traitement à venir des animaux : ils sont vendus comme des « poupées » …. un chien c’est un engagement sur une presque décennie pour certains et plus pour d’autres. Les SPA regorgent d’animaux magnifiques et doux qui attendent une famille – les vrais amoureux des bêtes ne passent pas par un Salon pour adopter (ou pire « acheter » !) –

    répondre
  7. Coralie

    Alors pour votre gouverne à tous, toutes les races sont des mélanges au départ, peut importe la taille du chien, donc ne soyez pas offusquer pour ce joli pomsky. Merci

    répondre
    1. Louloute

      Désolée, mais s’il y a eu croisement pour certaines races (comme le westie pour garder sa robe blanche), les croisements ont été fait avec des races parentes et de tailles similaires…De plus ce n’est pas parceque ça a été fait par le passé que c’est une bonne chose sur le plan génétique!
      Le croisement du Pomsky et croisements similaires ayant nécessités l’intervention de l’homme (bien souvent par insémination d’ailleurs) sont des aberrations et la première victime reste l’animal…on ne joue pas aux apprentis sorciers quand on aime ses chiens!!!
      On est sur des tailles complètement différente avec des races qui sont déjà victimes de pas mal de pb génétiques,faut arrêter de prendre les gens pour des billes!!!!!!!!

      répondre
  8. Trem

    Est ce que la provenance des chiots est certifiée? Y a t il une traçabilité? Si non ces salons sont les anti chambres des trafiquants et ça ne doit pas continuer.

    répondre
  9. Themelis

    Fait arrêté de vendre les chiots je pensais que c était interdit mais comme je voie certaine personne on tous les droit à la place de vendre c est pauvre animaux bouger votre cul à aller travailler

    répondre
  10. CHRISTINE BAUSSAIN

    Absolument scandaleux ! Tous ces chiots sont promis à l’abandon ou à l’euthanasie. Ces commerces ne font que remplir les poches des trafiquants, c’est abject.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.