Search
jeudi 23 mai 2019
  • :
  • :

Radars dégradés : un individu a été interpellé par le PSIG

image_pdfimage_print

P1510064Le préfet des Vosges et le procureur de la République ont fait le point ce jeudi sur l’accidentalité pour l’année 2018 et ont pu dresser un premier constat pour ce début d’année 2019. Suite au mouvement des gilets jaunes, les deux-tiers des radars vosgiens ont été vandalisés. Un homme a été interpellé par le PSIG. 

En 2018, les Vosges ont connu une hausse sensible des accidents mortels avec 28 morts contre 16 en 2017. Pour ce début d’année 2019, alors que le nombre de tués sur les routes est en hausse en France, le nombre de tués dans les Vosges est inférieur avec 5 morts. Les accidents corporels sont aussi en baisse (30 contre 57 l’année dernière). Un chiffre qui confirme la tendance à la baisse de l’accidentalité dans les Vosges en ce début d’année 2019. « On ne peut pas être insensible aux chiffres, très mauvais, de l’année 2018 dans les Vosges. » commente le procureur de la République.

Des actions de prévention sont reconduites sur plusieurs orientations : le risque routier professionnel, les seniors, les jeunes, la conduite après usage de substances psycho actives, les deux-roues, la vitesse et le partage de la voirie.

Prévenir la récidive

Les mesures alternatives ou complémentaires à la sanction de délits routiers ont été présentées. Il s’agit des stages de sensibilisation à la sécurité routière ou encore à la prescription d’un Éthylotest anti-démarrage (EAD). « L’intervention du parquet permet de prévenir la récidive » explique Nicolas Heitz, le procureur de la République.

Radars dégradés : un individu interpellé par le PSIG

Concernant les radars, les deux-tiers des radars vosgiens ont été vandalisés depuis la crise des gilets jaunes. Les radars a été soit détruit, soit détérioré, soit attaqué, soit neutralisé. « Il y a un plan de remise en état. Les radars embarqués sont aussi efficaces et ne risquent pas d’être dégradés. » explique le préfet des Vosges. Un individu a été interpellé par le PSIG (pelotons de surveillance et d’intervention de la gendarmerie) la semaine dernière. Il devra répondre de ses actes devant la justice le 18 juin prochain.

4 radars pédagogiques dans les Vosges

Quatre radars pédagogiques circulent dans les Vosges pendant quatre semaines aux maires qui en font la demande. Ensuite, les maires sollicitent les forces de l’ordre.

C.K.N.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.