Search
jeudi 23 mai 2019
  • :
  • :

Nouvelle manifestation à Epinal des associations d’aide aux réfugiés

image_pdfimage_print

P1510090Ce vendredi matin, les associations d’aide aux réfugiés Asil’accueil88 et la Ligue des droits de l’homme étaient rassemblées devant la préfecture d’Epinal. Ils regrettent que de nombreux exilés déboutés soient encore dans la rue.

Expulsés de leurs hôtels, une trentaine de déboutés se retrouvent à la rue. Les associations d’aides aux réfugiés regrettent ces situations. Pourtant, selon elles, une dizaine de dossiers ont été traités par l’administration depuis l’occupation, la semaine dernière, de la Basilique d’Epinal.

« Difficile de s’y retrouver entre les versions de la préfecture, de la DDCSPP, du 115, des hôteliers. Au moins avons-nous touché des interlocuteurs pour faire entendre la souffrance et l’incompréhension des personnes et familles concernées ainsi que des accompagnants bénévoles. Tout en reconnaissant la responsabilité et l’autorité de l’Etat, nous avons vérifié que certains décideurs étaient dans la méconnaissance totale des situations et que la coordination entre les différents organismes était complètement à revoir. C’est pourtant cette instance de concertation départementale que nous n’avions cessé d’appeler de nos vœux depuis plusieurs années, notamment à travers le « document d’alerte » rédigé en 2017.  Il a donc fallu obtenir que chaque dossier soit revu et traité. Ceci a commencé avant-hier, avec la recherche de solutions adaptées pour une partie de cette population, ce dont nous nous réjouissons, même à titre provisoire. » explique Jean-Louis Didelot de l’association Asil’Accueil 88.

Les associations ont aussi constaté des incohérences. » Ainsi pour plusieurs personnes du même hôtel, comment comprendre que 3 d’entre elles soient transférées dans une structure à Neufchâteau et la 4è, maman de deux enfants en famille d’accueil, soit mise à la rue ? De même le sort d’une vieille personne n’est toujours pas réglé malgré les promesses faites. Quant aux jeunes adultes accompagnants leurs parents parfois en grave situation de santé, comment comprendre qu’on leur interdise un hébergement au sein de leur famille qui évidemment ne coûte rien, sinon pour mettre la pression à tous. » poursuit-il.

C.K.N.




7 réactions sur “Nouvelle manifestation à Epinal des associations d’aide aux réfugiés

  1. valentin

    1 mois d’hôtel avec les avantages autour ça nous coûte combien POUR UNE PERSONNE , IL ME SEMBLE QUE NOUS DEVONS SAVOIR ,SACHANT QUE NOUS PARTICIPONS A CES ACCUEILS

    répondre
  2. valentin

    certains hôteliers sont contents, ça leur fait un chiffre d’affaire par mois régulier , une belle manne via le département , pour éviter pour certains une fermeture vu le peu de gens avt dans leurs entreprises .

    répondre
  3. LM88

    Et ce n’est que le hors-d’oeuvre. Dans 15 ans, la population de l’Afrique passera de 1,3 milliards à 2,5 Milliards. Rajoutez encore les migrants climatiques, environ 1,5 milliards d’humains + les migrants fuyant un pays en guerre et vous aurez une petite idée de ce qui nous attend.
    La base du problème mondial (faim, changement climatique, pollution, guerres, eau potable, énergie, éducation, hygiène, etc…) est lliée au fait que l’humanité se reproduit comme des lapins de garenne.
    On a mis des millions d’années à atteindre le milliard d’humains et en l’espace de quelques décennies, on se retrouve aujourd’hui à 7,7 milliards et bientôt 10 milliards, alors que la Terre ne peut en accueillir décemment que 5 milliards. La messe est dite..
    Pour s’en convaincre, allez voir le site internet : https://www.worldometers.info/fr/
    le compteur tourne en temps réel, c’est proprement ahurissant !!

    répondre
      1. Gilles.

        Et pourquoi donc lol.
        Si l’on veut avoir une infime chance de traiter ce probléme , il faut le nommer et en avoir conscience.
        Il est bon d’appeler un chat un chat et de ne pas se déguiser en Autruche.

        répondre
    1. Gilles.

      Il est vrai qu’il y a encore un siècle, les guerres, famines, épidémies et autres maladies jouaient un rôle de régulateur en ce qui concerne le nombre d’humains sur la planète.
      Et toutes les autres espèces ne pouvaient que s’en satisfaire ….

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.