Search
lundi 20 mai 2019
  • :
  • :

Vosges – François Vannson à la rencontre des maires du canton de Remiremont

image_pdfimage_print
(Crédits photographiques Conseil Départemental des Vosges)

(Crédits photographiques Conseil Départemental des Vosges)

François Vannson, Président du Conseil départemental, et Valérie Jankowski, Conseillère départementale, ont rencontré les maires du canton de Remiremont afin d’échanger sur les futurs projets des 9 communes du canton.
Le Président du Département a lancé les débats en abordant la question de l’hôpital de Remiremont et sa mission de médiation afin que les hôpitaux d’Epinal et Remiremont travaillent en harmonie. Une mission, qui pour le moment, a permis une avancée sur la cardiologie, la pneumologie, la chirurgie et les urgences.

Le maire de Pouxeux a, lui, évoqué un projet de réhabilitation d’un ancien logement attenant à l’école. Cette réhabilitation devrait permettre, pour un coût de 350.000 euros, d’aménager une garderie périscolaire. Les travaux devraient débuter en 2019.

Autre projet qui a été abordé celui du numérique. Ainsi dans le cadre du plan régional « Losange », le Département des Vosges injectera 1 049 160 euros pour irriguer le canton en fibre optique.

Autre voie de communication, les routes ont aussi fait l’objet de questions. Pour l’année 2018 ce sont plus de 950.000 euros qui ont été investis par le Département pour l’entretien du réseau dans le canton de Remiremont. La limitation des 80km/h a aussi été évoquée. En effet, le Président de la République, Emmanuel Macron, a envisagé, lors du Grand Débat, la possibilité pour les Départements de reprendre ce dossier.

François Vannson a précisé qu’actuellement : « le Département n’a pas été saisi officiellement. Par contre, si le Président de la République nous confie la mission de revisiter les limitations de vitesse de 80 à 90 km/h, nous le ferons. Mais c’est un sujet compliqué car nous serons confrontés à ceux qui voudront tout remettre à 90 km/h et d’autres souhaiteront qu’on laisse l’ensemble du réseau à 80 km/h. J’engagerai donc, avec les services de la préfecture, une étude afin d’évaluer les endroits non accidentogène. En fonction de ces résultats, on requalifiera certaines portions à 90 km/h et on maintiendra à 80 km/h pour les portions dangereuses. »




3 réactions sur “Vosges – François Vannson à la rencontre des maires du canton de Remiremont

  1. marquis

    comme je vois l harmonisation des hôpitaux de remiremont et d eplnal passe par la suppression de plusieurs services .On ne gardera à Remiremont que les choses n ont rentables,et après on le fermera .Agnès Buzin avait qu il fallait garder les hôpitaux de proximités, bravo 1heure pour rejoindre des urgences et plus de médecins. les pompes funèbres vont faire des affaires.MERCI les elus

    répondre
    1. JMV

      La très mauvais gestion du numerus clausus par l’ensemble des politiques au pouvoir depuis 40 ans est un vrai scandale.

      Un documentaire récent montrait un endroit de la haute Ardèche qui va bientôt perdre son unique médecin.
      Que vont devenir toutes les personnes âgées de la zone ….?
      (CHU le plus proche à 1 heure 30 de voiture..)

      il existe dans ce cas une solution simple qui à défaut de régler le problème du nombre de médecins réglera en partie la problématique de ces déserts médicaux:

      Pas de libre installation pendant 5 ans pour les jeunes médecins.

      Rien de révolutionnaire à cela, ce type de formule est appliquée pour les enseignants.

      Reste aux politiques à se faire enfin greffer la paire d’attributs qui leur permettra de tordre le bras aux syndicats de médecins qui s’arque- boutent contre cela.

      Gouverner,c’est prévoir….et savoir imposer l’intérêt général avant les intérêts particuliers.

      répondre
  2. Un lecteur attentif

    Cher marquis, votre analyse est des plus réalistes car vécue par de nombreuses personnes. Surtout ne plus parler d’hôpitaux de proximité qui ne correspondent plus à ce que nous pensions. Je vous invite à participer à la prochaine réunion publique de l’Ademat-H prévue à Saint-Etienne les Remiremont, la date sera précisée très prochainement. Deux médecins émérites vous expliqueront en détail ce qu’est le Plan de performance que l’ARS (Agence Régionale de Santé) veut infliger à l’Hôpital de Remiremont, et également le Plan santé 2022 national du gouvernement actuel. Le commentaire de la mission du médiateur est indécent inexacte, lorsqu’on parle d’avancée pour la cardiologie, la pneumologie, la chirurgie sans oublier la maternité de Remiremont. C’est juste l’inverse.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.