Search
dimanche 8 déc 2019
  • :
  • :

Région – 15ème édition du « Mois de l’Autre » : Vie privée et réseaux sociaux

image_pdfimage_print
(Crédits photographiques Région Grand Est)

(Crédits photographiques Région Grand Est)

En cette période marquée par une résurgence d’actes antisémites, la 15èmeédition du Mois de l’Autre se veut résolument engagée et encourage lycéens et apprentis à mener une réflexion autour du rôle que jouent les réseaux sociaux, à l’heure où racisme et antisémitisme s’intensifient sur le territoire français.

L’année 2004 a vu en Alsace une vague d’actes antisémites sans précédent. Avril, 127 tombes sont profanées dans un cimetière juif proche de Colmar. Juillet, 32 tombes juives sont taguées de croix gammées à Saverne. Octobre, 92 tombes du cimetière de Brumath sont couvertes d’inscriptions antisémites, racistes et néo-nazies.

Face à ce déferlement, le Conseil régional s’indigne et Adrien Zeller créé le « Mois de l’Autre »afin de sensibiliser la jeunesse à l’altérité, en mettant en avant le respect de l’Autre dans toutes ses différences, qu’elles soient sociales, culturelles, religieuses, liées au sexe ou au handicap. Depuis sa création, « le Mois de l’Autre » a mobilisé un nombre grandissant de lycéens et apprentis, passant de près de 5 000 en 2004 à plus de 100 000 en 2018. Il en va de même pour les actions menées qui, de 133 au lancement de l’opération, dépassent aujourd’hui les 1 200. Ces actions éducatives sont développées autour des grands principes de la République : la Liberté, l’Egalité et la Fraternité.

Cette lutte est plus que jamais d’actualité. Suite aux récents actes antisémites dont le territoire a été témoin, et notamment la profanation du cimetière juif de Quatzenheim, la Région Grand Est confirme son engagement dans l’éducation des jeunes et souhaite mettre en avant les valeurs communes de respect qu’elle défend.

Elsa Schalck, Vice-présidente de la Région Grand Est déléguée à la thématique Jeunesse, Orientation et Démocratie territoriale, et Cédric Chevalier, Président de la Commission Jeunesse de la Région Grand Est, ont lancé la 15ème édition du Mois de l’Autre, consacrée à la thématique « Vie privée et réseaux sociaux » ce mardi 5 mars 2019, au lycée Jean-Geiler-de-Kaysersberg à Strasbourg. Aux côtés de Catherine Zuber, Conseillère régionale déléguée à la thématique Economie Sociale et Solidaire, à la Vie associative et à la création d’entreprises,  Catherine Spitz, Proviseure de l’établissement, et de Virginie Testa, représentant le rectorat de Strasbourg, déléguée Académique à la Vie Lycéenne, les élus du Conseil régional ont souhaité faire de la question de l’antisémitisme, l’un des axes majeurs de cette édition, et donner aux jeunes les instruments utiles à sa lutte, y compris sur les réseaux sociaux.

Accompagnés par des élèves du lycée, le rectorat, les enseignants, et des membres du comité interreligieux auprès de la Région Grand Est, les élus ont échangé autour de la différence, du vivre ensemble et de la connaissance de l’autre. Au cours de cette matinée d’échanges, trois élèves du lycée Fustel-de-Coulanges à Strasbourg ont témoigné de leur expérience suite à leur participation au voyage d’études au camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau en février dernier. Salomon Lévy, Vice-président honoraire du Consistoire israélite du Bas-Rhin, membre du Comité interreligieux auprès de la Région Grand Est et référent du « rallye inter-religieux » du Mois de l’Autre, a témoigné, lors de ce lancement, du lien entre dialogue interreligieux et éducation des jeunes. Il a notamment évoqué le rallye interreligieux, qui permet chaque année à des classes de lycéens et apprentis de se rendre dans différents lieux de culte afin de découvrir et comprendre la religion de l’Autre.

Les élèves des lycées Jean-Geiler-de-Kaysersberg de Strasbourg, Jean Talon de Châlons-en-Champagne, des CFA le Corbusier d’Illkirch-Graffenstaden, et de l’Artisanat d’Eschau, ont, quant à eux, présenté des projets liés à la question des réseaux sociaux et du harcèlement. Ils ont échangé avec les membres du Conseil régional des Jeunes du Grand Est, les membres du Conseil Académique de la Vie Lycéenne et des volontaires en service civique autour de la question du harcèlement.

StopArcel-Mois-de-lAutre-c-Jean-Luc-Stadler-Région-Grand-Est




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.