Search
mercredi 21 août 2019
  • :
  • :

« Non à la démolition d’un Presbytère vosgien » : Stéphane Bern alerté !

image_pdfimage_print

presbytere-de-bussang-stephane-bern-alerteUn dossier vient d’être envoyé à la Mission Stéphane Bern, dans la limite de fin février, et acté par celle-ci . Le Presbytère de Bussang sera-t-il un des nouveaux 118 sites bénéficiaires de la mission bien connue ? On le saura au 14 juillet, mais peut-être déjà dès le mois de Mai.

Parallèlement, les associations régionales de patrimoine se mobilisent activement autour de ce Presbytère à sauver . Deux nouvelles associations viennnent d’écrire au Maire et attendent réponse . Et surtout ont suggèré  à RECRE « Vivre et Créer à la Montagne », qui a pris l’initiative du collectif de sauvegarde, de passer à la vitesse supérieure . En effet, estiment-elles , » cette question est d’importance pour les visiteurs, touristes, de toute la France, qui ont leur mot à dire , eux qui aiment trouver à Bussang , outre un Théâtre célébre, un centre ville ancien « , typique d’une « petite ville de caractère », selon les mots de Stephane Bern .

Cachet qui est dû à l’ensemble cohérent que constitue, selon Thierry Dechez Leprêtre, Conservateur départemental, le Presbytère avec l’église, le square Maurice Pottecher, une maison XVIII è siècle aussi, et l’ancienne Mairie école du XIX è siècle, devenue Maison des Associations ( on n’a un tel exemple d’un tel ensemble dans la proximité qu’à Dommartin les Remiremont. Et bien sûr en Alsace ! )

La protection du Presbytère va faire d’ailleurs l’objet d’une réunion très prochaine de la Délégation Permanente de la Commisssion Régionale du Patrimoine et de l’Architecture, à la DRAC Grand Est , qui a reçu début janvier le dossier complet sur le sujet .

En attendant, une pétition nationale : » Non à la démolition du Presbytère de Bussang », initiée par Urgences Patrimone, est lancée depuis le 2 mars et adressée au Ministre de la Culture, au Préfet des Vosgs, au Président du Conseil Départemental François Vannson, et à d’autres personnalités .

En effet, d’une part la précédente consultation rapide, en décembre , obtenue à Bussang avec 187 signataires ( 3  réponses négatives seulement ) et 290 par ricochet dans les communes voisines n’a pu, en porte en porte , toucher tout le monde . Ou souvent le délai de retour a été insuffisant, trop court,  comme cela a été signalé . D’autre part il apparait que la question sensibilise maintenant  tout le monde culturel et touristique en France .

Pour signer la pétition, c’est par ici. 




2 réactions sur “« Non à la démolition d’un Presbytère vosgien » : Stéphane Bern alerté !

  1. Houlà.

    Bonne idée.

    Benalla pourrait apporter ses connaissance de spécialiste en menuiserie et porte blindée.
    Rappelons nous que lors de la tentative de perquisition de son appartement, jamais les magistrats pourtant accompagnés d’un serrurier n’ont réussis à pénétrer les lieux.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.