Search
vendredi 26 avr 2019
  • :
  • :

Gilets Jaunes : le préfet interdit les rassemblements dans certaines rues d’Epinal

image_pdfimage_print

MC-17Des appels à rassemblements et manifestations à Épinal, pour une journée d’action régionale dite « Marée jaune Lorraine » ont été diffusés sur les médias et réseaux sociaux pour la journée du samedi 30 mars 2019. Le préfet a décidé d’interdire tout rassemblement et de manifestation dans une série de rues de la ville.

Voici le communiqué de la préfecture des Vosges :

« Compte tenu des événements graves qui se sont produits lors des deux derniers rassemblements régionaux à Épinal, à savoir des violences et voies de fait à l’encontre des forces de l’ordre, des dégradations de biens publics ou privés (et notamment de commerces et établissements bancaires), ou encore d’incendies volontaires, et afin d’assurer la sécurité des biens et des personnes, Pierre ORY, Préfet des Vosges, a décidé d’interdire toute manifestation ou rassemblement dans certaines rues d’EPINAL lors de la journée du samedi 30 mars.

Il s’agit des rues et places suivantes:
• Rue entre les 2 Portes
• Place Guilgot
• Rue Irène Joliot Curie
• Quai Colonel Serot
• Passerelle Bir. Hakeim
• Place Clémenceau
• Rue de la Chipotte
• Rue du Maréchal Lyautey
• Place des 4 Nations
• Quai des Bons Enfants
• Rue Georges de La Tour
• Place Foch
• Rue Gambetta
• Carrefour Avenue de Provence-Rue de la Préfecture
• Rue de la Préfecture
• Rue Aristide Briand
• Rond point Rue Aristide Briand-Rue d’Ambrail
• Rue d’Ambrail
• Rue de l’Abbé Friesenhauser
• Rue de la Maix
• Rond point Rue de la Maix-Rue entre les 2 Portes

À ce stade, cette manifestation n’a pas été déclarée, ce qui interdit d’en connaître l’itinéraire, et expose ses participants à des risques particuliers d’atteinte à leur intégrité physique mais également sur le plan pénal.

Le préfet rappelle que :
• les participants à une manifestation interdite risquent une amende de
135,00 € ;
• les organisateurs peuvent encourir une peine de 6 mois de prison et
7 500,00 € d’amende ;
• le refus de se disperser après sommation des forces de l’ordre peut entraîner une peine
d’un an de prison et 15 000 € d’amende ;
• ces peines peuvent être aggravées en cas de dissimulation volontaire de tout ou partie
du visage, dans le but de ne pas être identifié, et/ou de port d’arme.

Le préfet en appelle à la responsabilité de tous et recommande à chacun d’adopter un
comportement apaisé, prudent, pacifiste et respectueux des lois de la République et des
règles de droit en respectant cette interdiction.

Si malgré les risques encourus, des individus cherchent à provoquer des débordements, le préfet
rappelle quelques recommandations de prévention pour cette journée du samedi 30 mars.

Pour les habitants du centre-ville d’Épinal, il est préconisé de :
• ne pas laisser des déchets dans la rue (poubelles, cartons…) qui peuvent-être
incendiés ;
• rentrer tout objet (vélos, trottinettes, scooters…) risquant d’être dégradé ou de servir de
projectile.

Il est conseillé aux commerçants du centre-ville d’Epinal de ne laisser sur la voie publique aucun
objet ou mobilier (chaises, tables, panneaux, tréteaux, cartons, poubelles, pancartes,
encombrants…) qui pourrait servir de projectiles ou armes.
Il leur est également recommandé d’abaisser rapidement les moyens de protection de leurs
commerces (rideaux, grilles…) si des individus prêts à commettre des exactions essaient de
pénétrer dans le périmètre d’interdiction de manifester.
Le préfet informe que les forces de l’ordre et services de l’État seront pleinement mobilisés pour
garantir la sécurité des personnes et des biens ce samedi 30 mars à Épinal ».




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.