Search
jeudi 18 juil 2019
  • :
  • :

Vosges – L’association L214 revisite la Chandeleur avec des crêpes 100% végétales

image_pdfimage_print
(Crédits photographiques Marc Fourniquet)

(Crédits photographiques Marc Fourniquet)

Ce samedi 2 février, jour de la Chandeleur, l’association L214 Ethiques&Animaux avait installé un stand d’information rue Thiers, du côté du passage Julie-Daubié, afin d’inviter les passants à déguster des crêpes 100% végétales (recette à retrouver ici).

Offertes aux badauds contre leur réponse à un petit quiz de 3 questions, ces crêpes vegan étaient également l’occasion d’échanger autour de l’impact de la production de lait et d’oeufs sur les animaux… et de montrer que les oeufs et le lait ne sont pas obligatoirement nécessaires en cuisine.

« Des crêpes sans œufs ni produits laitiers ? C’est possible, avec de la fécule et du lait végétal, par exemple. Simples à réaliser et tout aussi savoureuses qu’en version traditionnelle, elles évitent aux animaux des souffrances inutiles »expliquent les militants de la cause animale, tout en ajoutant que « pour produire un maximum d’œufs chaque année, 33 millions de poules sont enfermées en cage et toutes, quel que soit le mode d’élevage, subissent des mutilations douloureuses et finissent leur vie à l’abattoir. Et parce qu’ils ne pondent pas, plus de 50 millions de poussins mâles sont broyés vivants ou gazés dès le premier jour de leur vie. Quant aux vaches, pour la production de lait, elles subissent des inséminations forcées chaque année afin de faire naître un veau qui leur sera retiré quelques heures après la naissance, avant de finir, épuisées, à l’abattoir. »

J.J.




5 réactions sur “Vosges – L’association L214 revisite la Chandeleur avec des crêpes 100% végétales

    1. pauline

      Vous avez goûté ?
      Avant de juger testez et ouvrez votre esprit aux nouvelles expériences.
      Vous devez sérieusement vous ennuyer à être aussi vieux jeu.

      répondre
    2. JMV.

      Lorsque l’on voit les conditions de vie effroyables des animaux dans certains élevages et les conditions souvent terribles de leur mise à mort ,on ne peut pas taxer les personnes de L 214 de bisounours.

      répondre
  1. eric

    « Lorsque l’on voit les conditions de vie effroyables des animaux dans certains élevages et les conditions souvent terribles de leur mise à mort »

    pour ça je suis d’accord avec vous, les conditions de vie des animaux ,on a vu des poules enfermer toute la journée a pondre ça ce n’est pas normal ,bon aussi les abattoirs,et ce que personne ne parle les animaux égorgé pour la religion,oui sujet tabou?,mais on peut aimer manger de la viande!,
    vieux jeux ?,on connu l’époque ou la viande c’était du luxe seulement le week-end .

    répondre
  2. constatation

    les vaches et les poules de l’agriculteur de mon coin vivent tout à fait normalement et il très satisfait que je soutienne son èlevage!!!!

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.