Search
samedi 28 mar 2020
  • :
  • :

Le rassemblement contre l’antisémitisme a réuni les Spinaliens, place des Vosges

image_pdfimage_print
(photographies Michel Conraud)

(photographies Michel Conraud)

De nombreux Spinaliens étaient réunis sur la place des Vosges à Epinal pour dire non à l’antisémitisme.

« Depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale et l’avènement de l’Europe, nous avons cru qu’il serait désormais facile de vivre en pais et sans violence. La tolérance était devenue une évidence face à une horreur qui s’était déployée avec tant d’intensité et tant de haine. Aujourd’hui, la recrudescence d’actes antisémites nous force à voir qu’il n’y a plus d’évidence : il faut donc convaincre, et se souvenir  » explique le maire d’Epinal, Michel Heinrich dans son discours.

Ce mardi soir, la municipalité a organisé un grand rassemblement contre l’antisémitisme, place des Vosges à Epinal.

« A travers tous ces rassemblements en France, nous ne rejetons pas seulement l’antisémitisme. Nous voulons marquer notre opposition à toute forme de violences, toute forme de discriminations et toute forme d’exclusions. C’est pour cela que nous sommes réunis ici ce soir, pour réaffirmer notre attachement aux valeurs qui sont le fondement de notre République : liberté, égalité, fraternité. » poursuit Michel Heinrich.

Des rassemblements étaient plus généralement organisés dans toute la France. Tous les élus ont souhaité exprimer leur solidarité à l’égard de la communauté juive. Ils ont rappelé la nécessité de l’union républicaine face à la recrudescence des actes antisémites (+74% en 2018), marquée en début de semaine encore par la profanation d’un cimetière juif en Alsace.

C.K.N.




Une réaction sur “Le rassemblement contre l’antisémitisme a réuni les Spinaliens, place des Vosges

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.