Search
samedi 23 fév 2019
  • :
  • :

Le golf club d’Epinal au firmament

image_pdfimage_print
Un des temps forts de la saison. Noé Labourier remporte le challenge du Président que lui remet François Hauberdon.

Un des temps forts de la saison. Noé Labourier remporte le challenge du Président que lui remet François Hauberdon.

Des mots et des chiffres. En mixant tout cela, les cinq intervenants qui ont manié le micro à l’assemblée générale du golf club des Images d’Epinal ont résumé un exercice 2018 qui colle parfaitement aux objectifs développés dans le projet associatif. Les résultats chiffrés et l’analyse de l’enquête de satisfaction menée auprès des adhérents illustrent cette bonne santé de la structure.

Le président de l’AS Golf, François-Xavier Hauberdon, a d’abord mis en avant la vitalité de l’école de golf confiée au pro Nicolas Dudon, même si la quantité –50 filles et garçons- n’assure pas encore la qualité en terme de performances. « Nous enregistrons la première augmentation significative du nombre de licenciés dans cette école, avec une hausse de 25 %, ce qui place Epinal en terme de progression de licenciés de la Fédération française à la 47ème place sur les 479 clubs classés », a glissé le président, tout en insistant sur le potentiel naissant de certains jeunes. Constat validé par le directeur technique régional. Le retour à l’école de golf de Juliette Lecomte, une des meilleures golfeuses de la ligue du Grand Est, va servir d’élément moteur, y compris pour l’équipe féminine. « 50 joueurs dans une école de golf, ce n’est pas courant, c’est quelque chose qui parle », s’est réjoui François Brubach, le président de la Ligue ayant par ailleurs mis en exergue la forte augmentation du nombre global de licenciés, au nombre de 441 (40% des effectifs vosgiens, 94 licenciés en plus en 2 ans, 62 débutants formés), avec une envolée de 17,6 % en 2018 (dont +30,6 % de femmes et +23,8 % de seniors). « Très belle progression des licenciés, la meilleure des clubs qui vivent réellement », a insisté François Brubach. « En plus, vous êtes présents dans toutes les compétions. Bravo, vous faites partie des grands clubs de la Ligue ».

On notera surtout dans le domaine purement sportif confié à Patrice Houssa l’accession des seniors dames en championnat de France 3e division, celle des messieurs au 4e niveau fédéral, l’accession des vétérans en 1ère division de Ligue, la razzia en championnat des Vosges (titre par club, individuel pour Christine Valley, Michaël Gross, Jean-Christophe Saint Laurant en seniors), et la nomination des seniors messieurs au Mérite sportif du conseil départemental.

La pertinence de la régie

Les compétitions à Epinal ont été marquées par des statistiques positives : + 28 % d’inscrits aux coupes de classement du trophée E. Leclerc Golbey, 1.362 joueurs et joueuses engagés aux compétitions sponsorisées (+ 7%). Avec le soutien de ses partenaires fidèles, Epinal fait figure d’exception dans le paysage régional… et cela pose même des problèmes en terme de calendrier !

2018 a été également celle de la mise en place du guichet unique, fruit d’un accord entre la Ville d’Epinal et l’association désormais détentrice de la régie, sur le site du golf. « L’idée était de mutualiser nos ressources humaines pour l’accueil du golf et optimiser la commercialisation de l’ensemble des prestations offertes aux joueurs. Les résultats de l’enquête de satisfaction parlent d’eux-mêmes », a indiqué le président Hauberdon. Progression de plus de 3 points, et note moyenne de 8,4 ! Le bilan financier décortiqué par Denis Montoux Marolleaux traduit par ailleurs la pertinence de cette régie « gagnant-gagnant », l’association dégageant un résultat courant avant impôts de plus de 40.000 euros.

Un arrosage plus écologique 

Le premier adjoint au maire, Patrick Nardin, disposait de tous les éléments pour tirer la conclusion en forme de compliment : « Le golf spinalien est au firmament et au rendez-vous des objectifs de la politique sportive de la Ville ». Le bras droit de Michel Heinrich ajoutant, en direction de ceux et celles qui font vivre l’équipement modelé en 1985 : « S’il était là, Philippe Séguin serait fier de ce golf et de ce qu’il a créé ».

La Ville d’Epinal va investir sur le parcours 18 trous urbain dans un nouveau système d’arrosage, plus écologique, puisqu’utilisant la ressource in-situ du bassin du trou 17, et non plus le réseau d’eau potable. Lequel pourrait servir, autre cheval de bataille de l’As Golf, à alimenter de futurs vestiaires-douches ! Le projet d’arrosage porte sur au moins 250.000 euros selon les premières estimations. 80.000 euros vont être mobilisés pour la première tranche a annoncé Patrick Nardin. Un investissement sur le long terme, bien sûr, et, on l’a compris, moins consommateur de ressources naturelles. Les golfeurs sont aussi des défenseurs de la biodiversité et de l’univers naturel dans lequel ils gravitent.        

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.