Search
vendredi 19 avr 2019
  • :
  • :

Solidarités Nouvelles face au Chômage accompagne les personnes sans emploi

image_pdfimage_print

solidarite-nouvelle-face-au-chomage-vosgesLa méthode d’accompagnement de Solidarités Nouvelles face au Chômage permet à plus de 62 % des personnes accompagnées de trouver une solution positive (retour à l’emploi, création d’activité ou formation). Une rencontre avec les membres de SNC dans les Vosges, avait lieu ce mercredi 9 janvier dans les locaux du CCAS d’Epinal.

« Le chômage n’est pas une fatalité, chacun peut agir à son échelle, sur son territoire. Grâce à une méthode, il suffit de quelques heures par mois pour remettre une personne sur le chemin de l’emploi » explique Gilles de Labarre, Président de Solidarités Nouvelles face au Chômage.

Solidarités Nouvelles face au Chômage (SNC) est aujourd’hui le premier réseau d’accompagnement généraliste de chercheurs d’emploi par des bénévoles avec plus de 4000 accompagnements réalisés cette année à l’échelle nationale.

SNC a élaboré un rapport sur le chômage et ses impacts sur la santé (https://snc.asso.fr/espace-medias/communiques-presse/2091-cp-20092018). Ce rapport a été fortement relayé, donnant à l’association une légitimité et une visibilité plus grande encore ; tout comme le succès rencontré par la pièce de théâtre « Un emploi nommé désir ».

En ce début d’année, une rencontre avec les membres de SNC dans les Vosges, avait lieu ce mercredi 9 janvier dans les locaux du CCAS d’Epinal.

182 groupes de bénévoles répartis partout en France

Solidarités Nouvelles face au Chômage est une initiative qui permet d’offrir une autre alternative aux demandeurs d’emploi. Il s’agit d’apporter un soutien humain personnalisé dans la recherche d’un emploi.

Fondée en 1985 par Jean-Baptiste de Foucauld et un groupe d’amis, SNC est une association à but non lucratif, indépendante de tout parti politique et de toute confession religieuse. L’association déploie son action grâce à plus de 182 groupes de bénévoles répartis partout en France. Au niveau local, ces groupes de solidarité permettent d’accompagner au plus près les chercheurs d’emploi qui en font la demande. Les bénévoles sont ainsi conscients des réalités économiques et sociales des régions dans lesquelles ils sont implantés. Au niveau national, Solidarités Nouvelles face au Chômage permet de représenter cette classe grandissante des chômeurs, pour qu’ils conservent leur statut de citoyen.

L’impact du chômage sur la société

Le taux de chômage est un indicateur essentiel de la santé économique d’un pays. Aujourd’hui, il y a peu de chances que nous connaissions à nouveau une période de plein emploi. Le chômage est donc une réalité avec laquelle nous devons composer et que beaucoup auront vécue dans leur vie active. La valeur travail est toujours très prégnante dans notre société. « En être dénué relègue le chercheur d’emploi à un statut ingrat, sans véritable rôle social qui bénéficie des largesses de l’Etat providence, il n’a plus la légitimité, notamment s’il est au chômage de longue durée, pour avoir voix au chapitre de la vie publique et ne peut se faire entendre au sein des organismes publics et des institutions exécutives. » explique Gilles de Labarre, Président de Solidarités Nouvelles face au Chômage.

« donner un espace de parole à des personnes sans emploi »

« L’accompagnement, c’est avant tout donner un espace de parole à des personnes sans emploi, leur permettre de parler de leur chômage, les écouter sans les juger. Et surtout, n’avoir aucun impératif de résultat immédiat. Dans l’environnement actuel, cet espace de « non rentabilité » est très appréciable. » témoigne Valérie membre de Solidarités Nouvelles face au Chômage.

C.K.N.




Une réaction sur “Solidarités Nouvelles face au Chômage accompagne les personnes sans emploi

  1. SID

    Messieurs les bénévoles, je vous tire mon chapeau et je vous félicite pour votre action.
    Je connais la problématique de trouver un emploi lorsque l’on se retrouve au chômage et en situation de précarité.
    On ne se rend pas compte de la situation lorsque l’on a du travail et qu’on en a toujours eu. J’ai 50 ans , je n’ai jamais connu le chômage et j’ai toujours un emploi.
    J’ai rencontré mon amie il y a 2 ans, une femme qui a vécu souvent seule , qui a élevé 2 enfants et qui s’est retrouvé au moins 15 ans sans emploi de par sa faible formation initiale et par les contraintes familiales. Je l’aide toujours pour tenter de trouver un emploi stable et je peux vous dire que c’est un vrai parcours du combattant. Entre les dizaines de candidatures envoyée qui sont sans réponses , l’incompétence de pôle emploi qui n’ont rien à vous proposer avec des conseillers qui sont juste là pour vous reprocher de ne pas assez chercher et les petits boulots intermittents et saisonniers qui, lorsque vous les prenez, vous font perdre de l’argent ( perte d’allocations diverses , RSA chèque énergie , coût du déplacement etc ..) la précarité devient un mode de vie.
    Je comprends maintenant pourquoi beaucoup de gens sont démotivés dans leur recherche, je ne les blâme pas . Je pense juste que certaines personnes sont assez débrouillardes ont le caractère et la volonté pour s’en sortir et trouver un job, mais beaucoup de personnes ont besoin d’un vrai accompagnement sur le terrain . Je reste même persuadé qu’il faudrait pouvoir accompagner ces gens jusque dans les entreprises , les faire travailler à l’essai et certainement que certains trouveraient leur voie.
    Encore merci pour votre action.

    SID

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.