Search
samedi 16 nov 2019
  • :
  • :

François Vannson « vœux » voir la vie en Vosges Ce vendredi, le président du conseil départemental et sa suppléante Valérie Jankowski ont présenté leurs vœux devant une salle multi-activités archi-comble à Saint-Etienne les Remiremont.

image_pdfimage_print

Opération séduction pour notre département, tel est le leitmotiv du conseil départemental et le marketing territorial à travers la marque « Je vois la vie en Vosges » devrait cette année encore largement y contribuer.

Aujourd’hui, qui l’eut cru, les Vosges font partie des 10 destinations les plus visitées sur le principal moteur de recherche sur internet.

L’attractivité du territoire est l’une des trois enjeux majeurs de plan Vosges Ambition 2021 défendu par les conseillers en place tout comme la qualité de vie et les équilibres territoriaux.

Un budget de 455 millions d’euros voté à l’unanimité pour la quatrième fois consécutive, comme s’est plu à le répéter le président, sera réparti équitablement entre les services supports, les postes de dépense liés à la qualité de vie des Vosgiens, dont 37 millions consacrés aux routes, et ceux en lien avec les équilibres territoriaux. Près de 23 millions d’euros seront consacrés à développer l’attractivité des Vosges à travers le tourisme, l’accès aux loisirs, aux sports, à la culture, et l’agriculture.

Parmi les grandes réalisations 2018, on retiendra, entre autres, le développement au numérique avec l’accès au haut-débit pour 92% des Vosgiens, le plan de modernisation des collèges et l’équipement de ces derniers en tablettes numériques, la création de la maison de la montagne à la Bresse, opérationnelle depuis le 3 septembre 2018, qui forme aux métiers de la montagne et accompagne les saisonniers, l’accueil de plus de 10000 cyclo touristes dans le cadre de la semaine fédérale consacrée à ce sport ou encore la réhabilitation du col de la Schlucht débutée en juin et qui se poursuivra jusqu’en juillet 2019.

Au premier plan des focus 2019, on retrouve également la santé. François Vannson est revenu sur le dossier de l’hôpital de la cité des Abbesses qui sera au cœur des préoccupations 2019 et a formulé le vœu « d’une répartition équitable entre les deux établissements d’Épinal et de Remiremont et mettant l’intérêt du patient au cœur du dispositif ». Alors que 15 nouveaux médecins généraliste se sont installés dans les Vosges en 2018 et 12 dossiers sont d’ores et déjà en cours pour 2019.

François Vannson a déploré le désengagement massif de l’état à tous les niveaux, désengagement qui doit alors être compensé par les collectivités locales. Il a rappelé qu’il pouvait compter sur le soutien de son équipe et en particulier celui de Damien Parmentier, directeur général des services qu’il a qualifié de « pilier ». En cette période de débats qui s’ouvre, il a conclu cette cérémonie de vœux en laissant une question en suspens « si demain les départements devaient disparaître, qui serait en mesure de les remplacer ? »

Adeline Stoltz

Photos Christian Schirme




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.