Search
lundi 18 nov 2019
  • :
  • :

Expo – La Lune en Parachute & L’ESAL Épinal présentent « Particulièrement » Rendez-vous à la Plomberie Epinal

image_pdfimage_print

thumbnail_PARTICUMAILLe geste est celui de retirer un grain du sable. Un presque rien, une particule, un tout petit morceau volatil sans poids ni raison. PARTICULIÈREMENT est une exposition sédimentaire et son titre, un adverbe solitaire, invoque l’idée du tout dont il fait partie. Énigmatique, ce mot enraye l’équilibre de la phrase quand il en est extrait.

 
Dans cette exposition, il y a celles et ceux qui regardent le sablier s’écouler, grain après grain incarnant le temps qui s’effrite et la vie qui s’érode.
Ces spectateurs se positionnent en restaurateurs d’images mentales et conteurs de vie et nous invitent à découvrir leurs récits.
Certaines de ces œuvres s’appréhendent comme des mondes particuliers; un plongeon dans l’univers intime des voix intérieures et des fragments de vie murmurées à l’oreille. Un temps d’arrêt où le regard déroule le passé, subit les angoisses du présent.
Il advient parfois que nous nous sentions petit, insignifiant devant l’immensité de la tâche, ridicule face au grandiose ou à la multitude.
Pourtant, il ne faut pas oublier que c’est le petit qui devient grand.
Ce rapport de force et d’échelle, ce sentiment coutumier nous permet de se souvenir que l’infime est infini et que les petits riens font les grands touts.
Et si petit soit son corps, un être est grand de par l’amplitude de ses mouvements, dans l’exil forcé, la transhumance vitale, le vagabondage ou le geste. Il en va de même pour une proposition artistique qui existe avant tout à travers sa portée, qu’elle soit vaste ou délibérément resserrée.
Le rassemblement de ces territoires complexes rend parfois peu discernables les contours de l’individu.
Plusieurs individus ne forment pas systématiquement un collectif, mais cette exposition a su trouver son équilibre grâce à la considération de tous.
Pourtant, il y a ces grains qui nous grattent, nous dérangent, se glissent et se faufilent dans les interstices d’un système qu’il enraye.
Du corps politique, au corps organique, l’anomalie s’immisce, prend place dans l’espace qu’elle s’accapare.
 
Et parmi ces amas de mots, PARTICULIÈREMENT est un grain de sable qui s’inscrit et s’incruste dans la phrase comme chacun de nous se relie et s’attache aux autres. 
Joséphine FORME, Mona HACKEL, Leïla THIRIET

 

VERNISSAGE
 
JEUDI

31 JANVIER 2019 – 19H à la Plomberie 

 

PERFORMANCES ET ACTIVITES

page1image1040
  • – 19h30
    Le couscous de ma grand-mère, Lucie MEDDA
    Atelier performatif
  • – 20h15
    Soliloque de bistrot, Mona HACKEL
    Lecture et débat
  • – 21h
    Béton disco club, Soline GUIGONIS, Mona HACKEL, Lucie MEDDA, Ombeline VANDAME
    Lecture et VJing
    – 21h45
    Particle DanceCécile CUNY, Mona HACKEL, Louise SOULIÉ-DUBOL
    Performance participative, danse, musique
 
– Tout au long de la soirée :
L’Estran, Leila THIRIET
Lecture performative
page1image13040
 
 
.
.
.
 
EXPOSITION

DU 1 AU 10 FÉVRIER 2019

TOUT LES JOURS DE 10h À 18h

 

ENTRÉE LIBRE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.