Search
mardi 19 nov 2019
  • :
  • :

Cérémonie des vœux sous haute tension à Epinal !

image_pdfimage_print

voeux-michel-heinrich-epinal (1)La cérémonie des vœux du maire d’Epinal avait lieu au centre des congrès en début d’après-midi pendant la manifestation des gilets jaunes. L’ambiance s’en est ressentie. Le Préfet des Vosges et le procureur ont quitté l’évènement précipitamment.Cette année, la cérémonie des vœux du maire d’Epinal, Michel Heinrich était tendue. La cérémonie avait été délocalisée au centre des congrès d’Epinal suite au passage des gilets jaunes au centre-ville. Certains élus ont dû quitter l’évènement un peu avant la fin. Le Préfet des Vosges, ainsi que le procureur, ont quitté la cérémonie des vœux du maire d’Epinal, un peu avant la fin.

Michel Heinrich a voeux-michel-heinrich-epinal (2)débuté son discours avec le mouvement des gilets jaunes : « 2018 s’est achevé dans une ambiance morose. La mobilisation d’ampleur qui s’est cristallisée dans les derniers mois autour de revendications sociales a mis à rude épreuve les institutions de la République. Cette mobilisation a soulevé les problématiques actuelles du pouvoir d’achat, de l’opposition entre monde urbain et monde rural, celui du manque de dialogue du pouvoir nommé. »

Il est aussi revenu sur les évènements marquants de l’année 2018 comme la visite du Président de la République à Epinal. Puis, il a évoqué la nouvelle feuille de route pour 2030 qui s’appuie sur deux fils rouges : atteindre l’autonomie énergétique en 2050 et l’attractivité du territoire.

La ville a perdu plus de 11 millions d’euros depuis 2014

« C’est toujours dans un contexte financier contraint et incertain vis-à-vis des dotations de l’Etat, qu’il nous faut intervenir. Je rappelle que la ville à elle seule a perdu plus de 11 millions d’euros depuis 2014 et nous parviendrons à une perte totale de 17 000 000 euros en fin de mandat si la situation n’évolue pas. Je passe sur la diminution des emplois aidés et autres transferts sans compensation. »

Les priorités pour 2019 restent les mêmes : le « bien vivre ensemble » et la cohésion sociale, ainsi que le renfort de l’attractivité du territoire. « Je ne veux pas être pessimiste, mais force est de constater que la croissance n’a pas été celle qui était escomptée et que les performances de notre Pays ne sont pas celles qui étaient attendues. C’est ainsi qu’un nombre important de nos concitoyens reste en grande difficulté comme en témoigne le bilan social réalisé tant à l’échelle de notre ville qu’à celle de notre agglomération, justifiant plus que jamais cette priorité que nous donnons au « Bien vivre ensemble » et à la cohésion sociale ».

Le nouvel hôpital d’Epinal : un vaste chantier

Concernant le vaste chantier de l’hôpital, il permet de faire travailler près de 150 entreprises pour un budget de plus de 130 millions d’euros. « Le nouveau bâtiment devrait ouvrir ses portes en 2020 proposant aux patients un environnement et des soins de très grandes qualités. Toutefois, depuis un an notre projet médical commun avec Remiremont n’avance guère. L’offre de soins graduée est la solution très pertinente à destination des patients des deux établissements. » commente Michel Heinrich.

C.K.N.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.