Search
mardi 19 fév 2019
  • :
  • :

Uxegney – Le quartier de l’ancien site textile des fils de Victor-Perrin se construit !

image_pdfimage_print
(photographies Préfecture des Vosges)

(photographies Préfecture des Vosges)

L’ancien site textile des fils de Victor-Perrin (FVP) à Uxegney va bientôt revivre. Autrefois, ce site accueillait une importante filature qui employait près de 500 ouvriers. Sur le site, 15 parcelles de 450 m² seront réservées pour des primo-accédants et 15 pavillons de 64 m²chacun pour seniors verra bientôt le jour.

L’ancienne usine de filature et de tissage des Fils de Victor-Perrin (FVP) occupait une place importante depuis sa construction en 1902. Son développement est important jusqu’à atteindre son apogée en 1965. L’entreprise comptait alors 500 salariés.

En janvier 2009, l’Etablissement Public Foncier de Lorraine (EPFL) en fait l’acquisition pour la commune qui avait le projet d’y implanter des activités. En 2014, les engins prennent possession du site pour la déconstruction de l’essentiel des 35 000 m² de bâtiments.

En 2017, deux ans après l’achèvement de la déconstruction, d’autres entreprises ont pris le relais pour mener à bien les travaux de cicatrisation de la cheminée de 43 mètres de haut et de deux bâtiments au caractère architectural exemplaire que le conseil municipal d’Uxegney a fait le choix de conserver.

Aujourd’hui, un grand projet d’aménagement est en cours. La municipalité porté par la municipalité veut créer un quartier tourné vers le développement durable tout en préservant le patrimoine industriel. Un nouvel éco-quartier verra bientôt le jour.

Des pavillons, un supermarché et des aménagements paysagers

Prochainement, c’est un écoquartier qui verra le jour avec des habitations réservées aux primo-accédants et 15 pavillons de 64 m² chacun pour seniors. La construction d’un supermarché est également prévue. La ville veut aussi mettre en avant la nature avec des aménagements paysagers.

Le préfet des Vosges, Pierre Ory, s’est rendu sur les lieux, sur invitation du maire de la commune Philippe Soltys. L’Etat finance une partie du projet.

C.K.N.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.