Search
vendredi 18 oct 2019
  • :
  • :

Crise des carburants : La Région débloque 2,5 millions d’euros pour aider 10 000 ménages du Grand Est

image_pdfimage_print

carburant-station-essenceAlors que la Région Grand Est vient de voter un plan de 2,5 millions d’euros pour accompagner 10 000 ménages du Grand Est à investir dans la conversion au bioéthanol de leur véhicule à essence, l’Etat s’engage à son tour en validant l’augmentation de la part de éthanol de résidus agro-industriels dans l’essence. Une bonne nouvelle pour le porte-monnaie des Français à la pompe et pour la consolidation de la filière agricole du Grand Est.

 Le 7 novembre dernier, Jean Rottner, Président de la Région Grand Est, et Renaud Muselier, Président de la Région Sud, Député européen, annonçaient une solution durable aux problèmes de pouvoir d’achat des ménages avec une aide à la conversion des véhicules vers le carburant bioéthanol. Les élus du Conseil régional, réunis en séance plénière ce jour, ont approuvé ce dispositif qui permettra, dès le 2 janvier 2019, d’accompagner 10 000 ménages du Grand Est. « Le pouvoir d’achat est aujourd’hui la préoccupation majeure des Français.

Certains expriment d’ailleurs leur colère dans la rue depuis plusieurs semaines. La Région Grand Est a décidé d’apporter une solution rapide, concrète et durable en accompagnant la conversion des véhicules vers le carburant bioéthanol. Cela permettra de diminuer les émissions de gaz à effet de serre de 70% et de réduire le budget carburant des ménages de 35 à 45%. C’est donc une véritable réponse à la fois économique et environnementale aux difficultés que tant de Français rencontrent suite à la hausse du prix des carburants classiques et des taxes imposées par le Gouvernement. », a déclaré Jean Rottner.

Ainsi, le plan de 2,5 millions d’euros approuvé ce jour vise à accompagner 10 000 ménages du Grand Est pour investir dans des boîtiers de conversion au bioéthanol de leur véhicule à essence. Cette mesure s’adresse aux jeunes de moins de 26 ans ainsi qu’aux salariés qui font usage de leur véhicule personnel pour se rendre sur leur lieu de travail dans un rayon au-delà de 30 kilomètres et dont l’impôt sur le revenu soumis au barème est inférieur à 1 500 €. Cet accompagnement se traduira par une prise en charge par la collectivité régionale de 50% du coût du dispositif de conversion dans la limite de 250 €.

Afin de favoriser l’emploi sur le territoire régional, seules les factures acquittées à une entreprise installée en Grand Est seront prises en charge. Les demandes de subvention seront à déposer sur une plateforme internet dédiée. Un numéro sera également mis en place dès le 2 janvier 2019 pour répondre aux questions du public.

En outre, lors de la dernière Commission permanente, la Région a approuvé la réalisation d’un outil d’aide à la décision relatif à l’implantation d’infrastructures de recharge et de ravitaillement de véhicules électriques, hydrogènes et gaz, accessibles au public pour les mobilités routières mais aussi fluviales et ferrées, et permettant une montée en puissance des énergies alternatives aux énergies fossiles. La création et la mise à disposition de cet outil auprès des collectivités et des acteurs concernés (syndicats d’énergie, entreprises, etc.) est une première étape pour accompagner le déploiement de ces infrastructures, notamment via un appel à projets dédié qui sera lancé courant 2019. Cette démarche renforce le rôle de la Région Grand Est en matière d’innovation et d’expérimentation dans cette thématique.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.