Search
mardi 28 sept 2021
  • :
  • :

Le Sénat vote l’arrêt de la hausse des taxes sur le carburant

image_pdfimage_print

essenceCe lundi 26 novembre 2018, lors de l’examen du projet de loi de finances pour 2019, les sénateurs ont gelé les tarifs de la taxe intérieure de consommation des produits énergétiques (TICPE) à leur niveau de 2018 pour tenir compte de la hausse des cours mondiaux et ne pas asphyxier les ménages et l’économie française. En conséquence, ils ont supprimé à la quasi-unanimité des votes l’augmentation de la taxe sur les carburants qui doit intervenir au 1er janvier prochain.

Rapporteur pour avis au nom de la commission des affaires économiques du Sénat des crédits « Energie » de la loi de finances pour 2019, Daniel GREMILLET, Sénateur des Vosges, a défendu ce moratoire « essentiel et qui représente la seule réponse concrète aux inquiétudes de nos concitoyens ».

L’élu vosgien a dénoncé ce lundi dans l’hémicycle l’ampleur des conséquences en termes de pouvoir d’achat des familles, de destruction d’emplois et de perte de compétitivité que le maintien en l’état de la politique énergétique engendrera si le Gouvernement ne l’infléchit pas et ne reprend pas à son compte la proposition du Sénat.

« Au total ce sont près de 46 milliards supplémentaires de fiscalité énergétique (toutes taxes confondues) qui seront prélevés sur les revenus des familles et le budget des entreprises sur l’ensemble du quinquennat. Ce n’est pas acceptable. » a martelé Daniel GREMILLET




5 réactions sur “Le Sénat vote l’arrêt de la hausse des taxes sur le carburant

  1. Lomoberet

    Ne pas asphyxier les ménages en encourageant l’usage de la bagnole, c’est asphyxier les piétons, les cyclistes et les asthmatiques.
    On n’a pas fini d’être assourdis, enrhumés, bousculés, écrasés par les bagnoles qui, quand elles ne roulent pas, encombrent les trottoirs, les pistes cyclables et globalement tout ce qui ne leur est pas spécifiquement destiné.

    répondre
    1. MYSTIQUE

      je ne demanderais pas mieux de prendre les transports en commun au lieu de ma voiture pour aller travailler mais il n’y a plus de train -certes c’est remplaces par un bus mais il faut 2 h30 pour un trajet en voiture qui prend 50 min.mettez nous à disposition des moyens de transports acceptable avant de taxer-

      répondre
      1. Lomoberet

        Les transports en commun se sont étiolés au fur et à mesure de la motorisation des ménages.
        Le réseau fluvial a été abandonné en premier, même si il reste le moins cher, puis le réseau ferré a été sacrifié progressivement (au profit du TGV et de l’avion)
        Les rares bus qui restent sont peu efficaces et trop peu nombreux.
        Tout ce qui ne permet pas aux sociétés pétrolières et au industriels du transport de faire de gros profit a été délibérément saboté, sans tenir compte de la santé des gens, de la planète et de l’épuisement des ressources.

        répondre
        1. Trabucayre

          Lomobet ; Tu dois vivre au fond de la foret pour avoir un résonnement aussi sectaire.
          Tu as certainement une voiture ,une chaudière,un téléphone ,un ordi.!!!!!!etc,…..tout ce qui consomme de l’énergie?
          Alors ne donnes pas de leçon aux autres!!!!!!!

          répondre
          1. Lomoberet

            T’as oublié de dire que je ne mangeais que des racines et que je m’éclairais avec une chandelle de suif.
            Mon âne est bien vieux et je crois qu’il ne passera pas l’hiver.
            Au printemps, je t’appellerai pour le remplacer Trabucayre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.