Search
dimanche 17 nov 2019
  • :
  • :

Retour sur un voyage à la découverte de la Bosnie sur le thème de la paix en Europe Vendredi 23 novembre 20h30 fac de droit Epinal

image_pdfimage_print

Sans titreUn débat aura lieu à l’amphi de la fac de droit, vendredi 23 novembre à 20h30. Le thème : le retour d’un voyage dans les Balkans à la rencontre d’associations travaillant pour la paix « Vivre ensemble dans les Balkans aujourd’hui »

Que signifie la paix pour celles et ceux qui ont connu la guerre ? C’est pour tenter de répondre à cette question que treize jeunes des régions Bourgogne-Franche-Comté et Alsace-Lorraine ont entrepris, fin juillet 2018, un voyage dans les Balkans, à la rencontre des partenaires du CCFD-Terre Solidaire. Ils avaient également l’intention d’en rendre compte lors du Festival pour la paix de Besançon, organisé par le MRJC en aout 2018.

Arrivés à Sarajevo,ils y rencontrent les membres d’Alterural, une association partenaire du CCFD-Terre Solidaire dont l’objectif est de redynamiser l’économie locale à travers le tourisme rural, puis Youth Initiative for Human Rights-Bosnia (YIHR BiH) qui organise des rencontres entre des jeunes des différentes communautés pour qu’ils apprennent à se connaître ».Plus au sud de Sarajevo, ils rencontrent le YIHR qui à travers l’organisation d’évènements musicaux, rassemblant des musiciens serbes, croates, monténégrins et bosniaques. Puis c’est l’association Orhideja (« Orchidée ») de Stolac, partenaire du CCFD-Terre Solidaire, qui œuvre pour renforcer l’autonomie financière des femmes de différentes communautés, dans une région où les emplois sont rares. Enfin dans l’entité serbe de la Bosnie, à Banja Luka, ils rencontrent le CZSS, l’équivalent local des Amis de la Terre, qui promeut la défense de l’environnement comme vecteur de réconciliation entre les peuples.

A l’invitation de l’équipe locale CCFD-Terresolidaire, le groupe vient rendre compte de ce voyage et propose un témoignage sur les chemins de réconciliation et de dépassement des clivages de pays marqués par des années de guerre.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.