Search
vendredi 16 avr 2021
  • :
  • :

Avec l’association Capital Filles, les jeunes filles d’Epinal découvrent les entreprises et les métiers d’avenir

image_pdfimage_print
(photographie FB Capital Fille)

(photographie FB Capital Fille)

Le Vendredi 16 novembre prochain, à 14h30 au sein des locaux TRANE de Charmes (route de Chamagne) aura lieu la signature de plusieurs conventions Capital Filles. Le succès de Capital Filles repose sur la mobilisation conjointe des Pouvoirs Publics et du monde de l’entreprise, ainsi que sur l’engagement des professeurs aux côtés des marraines Capital Filles.

Capital Filles est une Association loi 1901 créée par Orange en 2012 avec le soutien des Ministères de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et des Droits des Femmes dont les objectifs sont de :

–          lutter contre les stéréotypes et les préjugés de genre

–          Permettre aux jeunes filles de choisir leur orientation / formation en toute autonomie

–          Promouvoir les secteurs et les métiers d’avenir, notamment à féminiser

–          Faire découvrir le monde de l’entreprise et les atouts de l’apprentissage

Il s’agit pour des femmes à responsabilité de devenir marraines de lycéennes pour les accompagner dans la construction de leur projet professionnel.

Dans les Vosges, 17 marraines issues de 9 entreprises vont s’engager.

Capital Filles a accompagné sur l’année scolaire 2017-2018 plus de 9 500 jeunes filles.

1 063 jeunes filles de Terminale, et parfois de Première, bénéficient d’une marraine Capital Fille, collaboratrice volontaire des entreprises partenaires de l’association.

Les marraines peuvent être des chefs d’entreprises, mais aussi des DAF, DRH, responsable QSE…

L’engagement vaut pour une année scolaire, de septembre à la rentrée suivante, sous forme de tutorat individuel : 2 à 3h/mois et d’ateliers collectifs : 1 à 2 ateliers/an (2h/atelier).

Des ateliers collectifs sont organisés par Capital Filles dès la Seconde (parfois en 3ème), en Première et en Terminale dans les lycées des quartiers, relevant de l’éducation prioritaire, et des zones rurales, sélectionnés par les Rectorats.

Avec Capital Filles, les jeunes filles découvrent les entreprises et les métiers d’avenir de leur région, et les formations performantes, notamment dans les domaines techniques et industriels à féminiser.

 

Le succès de Capital Filles repose sur la mobilisation conjointe des Pouvoirs Publics et du monde de l’entreprise, ainsi que sur l’engagement des professeurs aux côtés des marraines Capital Filles.

 

Chaque marraine bénéficie d’une journée de formation par le GRETA. Pour les Vosges, cette journée de formation aura lieu le 5 décembre au sein de l’entreprise TRANE qui compte 7 marraines.

 

Pourquoi le MEDEF Vosges et le MEDEF Meurthe et Moselle ?

Le 13 mars 2018, Stéphane Richard, PDG d’Orange, et Pierre Gattaz, Président du MEDEF, ont signé pour Capital Filles et le MEDEF une convention de partenariat. L’objectif : allier les énergies dans toute la France pour accompagner les jeunes lycéennes encore plus loin !

 

Volonté du MEDEF Vosges et de Meurthe et Moselle d’entrer dans la démarche. Dans les Vosges, c’est une première. Lancement avec le lycée Pierre Mendès France d’Epinal situé dans un quartier Politique de la Ville et dispensant des formations jugées à tort plutôt masculines. Les établissements partenaires de Capital Filles sont sélectionnés par les Rectorats.

 

Le MEDEF Vosges et le MEDEF Meurthe-et-Moselle signeront la convention Capital Filles le 16 NOVEMBRE prochain au sein de l’entreprise TRANE à Charmes (qui compte 7 marraines) en même temps que les entreprises vosgiennes qui se sont engagées pour la première fois en 2018 : ANALYSIS, ATOUTS SURS, HANS COFFRAGE, GROUPE LIVIO, MANPOWER, ORANGE, TRANE, AGENCE WEILBACHER. Pour démarrer, nous aurons 17 marraines dans les Vosges. C’est un bon début mais si d’autres marraines veulent rejoindre Capital Filles, c’est encore possible.

 

En Meurthe et Moselle, l’action existait déjà mais cette année le MEDEF Meurthe et Moselle a également souhaité s’engager. En 2018-2019, la Meurthe-et-Moselle compte 28 marraines issues des entreprises APRR, BACCARAT, DEXTRE PRIMO, ENGIE, France TV, GRT GAZ, MANPOWER, ORANGE, RADIO France, RTE.

 

Outre les entreprises fondatrices qui sont de très grandes entreprises (Airbus, ENGIE, Fondation Deloitte, Fondation ManpowerGroup, France Télévisions, Generali, L’Oréal, Météo-France, NOKIA, Orange, Radio France, SNCF, Société Générale, STMicroelectronics, VINCI), nous avons voulu associer des PME voire TPE locales. Les objectifs de cette convention sont :

 

  • Favoriser la promotion sociale et professionnelle des jeunes filles de milieux socio-économiques défavorisés, scolarisées dans des établissements relevant des politiques de la ville et de l’éducation prioritaire et/ou situés en milieu rural. Les établissements partenaires de Capital Filles sont sélectionnés par les Rectorats.
  • Combattre chez ces jeunes filles les phénomènes d’autocensure et rehausser leur niveau d’ambition par l’accès aux informations utiles aux moments-clés de leurs choix de formation et d’orientation.
  • Démontrer que la mobilisation conjointe de l’Etat et des entreprises, associations et institutions nationales et en régions, constitue un levier déterminant pour favoriser l’égalité d’accès aux secteurs d’activité et aux métiers d’avenir, pour des jeunes filles représentatives de la société française dans sa diversité, trop souvent tenues éloignées de métiers techniques, industriels, scientifiques, considérés comme traditionnellement masculins.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.