Search
dimanche 29 nov 2020
  • :
  • :

Gilets Jaunes : appel des écologistes du 22 novembre

image_pdfimage_print

Samedi_17_Novembre_Vosges-gilet-jauneCommuniqué de presse des écologistes

« Nous écologistes, responsables associatifs ou militants, engagés dans l’action pour la défense de l’environnement, la préservation de la biodiversité et de la planète apportons notre total soutien au mouvement des gilets jaunes qui occupent depuis 5 jours les ronds-points de France.

Nous écologistes sommes allés à la rencontre de ceux qui occupent les carrefours et expriment ainsi leur désarroi devant la situation d’injustice sociale qui leur est faite. Nous écologistes nous élevons contre le mépris de classe affiché par la classe dirigeante et les gouvernants de ce pays pour leur action. Beaucoup ont compris qu’il était inutile de s’adresser aux politiques qui, quoi qu’ils disent ou fassent sont entièrement déconnectés du peuple. Nous sommes tous conscients des enjeux climatiques et environnementaux et vouloir faire de l’écologie, la responsable de la détresse sociale, est une imposture utilisée par le pouvoir afin de détourner l’attention.

Nous apportons notre soutien à l’appel lancé ce jour par les gilets jaunes de la zone portuaire de Saint Nazaire https://www.facebook.com/osonscauser/videos/289558331677442/?t=3

Notre initiative ne vise à aucune récupération ni tentative de prise de contrôle. On ne récupère ni ne contrôle le peuple en mouvement. Nous voulons affirmer qu’il existe dans notre pays des écologistes dont certains sont engagés depuis longtemps et qui sont non seulement solidaires, mais partie prenante, frères d’armes du mouvement des Gilets Jaunes.

Nous saluons ce sursaut salutaire du peuple de France qui fidèle à sa tradition n’accepte plus l’injustice sociale. Car c’est bien de détresse sociale qu’il s’agit, de l’impossibilité de vivre dignement pour une partie de plus en plus grande de la population de notre pays.

Ces difficultés qui s’étendent à des couches hier encore préservées n’est pas le résultat du hasard, pas plus que l’urgence environnementale n’en est responsable, c’est bien le système et ceux qui le dirigent qui voudraient nous faire croire, que lutter contre le réchauffement climatique, l’effondrement de la biodiversité c’est taxer la population et particulièrement les plus vulnérables. Cette « écologie » punitive nous n’en voulons pas, ce n’est pas la nôtre.

Oui il est urgent de réduire notre consommation d’énergie fossile, oui il est urgent de modifier radicalement nos modes de vie, de production et de consommation, mais il est tout aussi urgent d’assurer une vie digne à tous. L’un ne va pas sans l’autre.

Nous écologistes, dénonçons les fausses solutions dirigées par la finance verte : développement de la voiture électrique, de l’éolien et du photo-voltaïque industriel, du bio gaz, prolongation de l’utilisation des pesticides, taxes sur le gaz oïl, utilisation de l’huile de palme dans les biocarburants, destruction et surexploitation des forêts… L’écologie telle qu’elle est pratiquée aujourd’hui est la continuation d’un système devenu fou qui ignore le peuple et sa capacité à décider et à assumer lui-même son avenir et celui de ses enfants.

Nous appelons les responsables et militants écologistes à soutenir cet appel et à participer aux initiatives qui seront prises, suite à l’appel des Gilets Jaunes de Saint Nazaire, sur le département des Vosges. Premiers signataires : Antoine Chonion, Dominique Humbert, Annie Aucante Yves Melin, responsables associatifs

Contacts : biodiversithaies88@gmail.com »




8 réactions sur “Gilets Jaunes : appel des écologistes du 22 novembre

  1. ester

    Bonjour,
    Je suis d’accord avec vous concernant la majorité de ces fausses solutions. Mais quelles solutions proposez-vous , à part baisser sa consommation, pour produire de l’énergie et se déplacer dans nos campagnes ?

    répondre
  2. Eric Defranould

    Tout à fait d’accord avec cet appel !
    Il nous faut des transports en commun gratuit et de qualité sur tout le pays
    il nous faut de véritable service publique
    il nous faut partager le travail et aussi les richesses
    il faut stopper les politiques libérales qui depuis trente ans massacrent l’agriculture,les services publiques et ne servent qu’à enrichir quelques uns…

    répondre
    1. Dej

      Bonsoir, également d’accord avec vous mais alors dans ce cas ce sont les aéroports et les ports qu’il faut aller bloquer puisque le carburant n’est pas ou très peu taxés pour ces moyens de transports.
      Également les grands groupes de transports routiers, qui se gardent bien de manifester et sont très discrets ces temps ci parce qu’eux on leur rembourse certaines taxes: voilà donc des blocages efficaces !
      Le plus grand transporteur routier Français en tonnage, c’est toujours la SNCF…
      Mais je ne vois toujours pas pourquoi aller em…..er les simples usagers, bruler des pneus, insulter, raquetter , casser … alors que nous sommes les seuls taxés au final.
      Les transports en commun gratuit, oui bien sûr, et çà marche déjà dans certaines villes de France. Mais il faudrait d’abord sauver les réseaux existants et arrêter de fermer des voies ferrées remplacées par des cars. Utiliser autrement tout l’argent qui subventionne les voitures électriques: constructeurs, fabriquant de batteries, acheteurs …
      Je ne crois donc pas aux bienfaits des voitures « nucléaires » que l’on veut à tout pris nous vendre, si c’est juste pour remplacer le type de véhicules dans les bouchons ! Et quand est ce qu’on parlera du recyclage de leurs foutues batteries ???
      Aller dans les magasins, pointer les produits qui ont fait le tour de la planète, et parfois même labellisés BIO .
      Le carburant augmentera puisqu’il y en aura de moins en moins, c’est inexorable ou on sera asphyxié avant ou pire … nos descendants.
      Donc oui des impôts et des taxes, mais pour qui et pourquoi faire c’est çà les revendications qu’on devrait entendre.
      Bref « y a du boulot », et il ne suffit pas d’endosser un gilet jaune initié entre autre: par les motards en colère, les anti 80 km/h, l’extrême droite…

      répondre
  3. Eric Tischan

    Il faut absolument réduire la consommation d’énergie fossile, cela ne peut se faire qu’en abandonnant la recherche frénétique du profit à court terme au bénéfice de quelques-uns. (Ce que l’on appelle l’économie !)

    Les solutions ne sont pas simples mais le bon sens est l’intérêt général, le collectif, le social, la solidarité, le moral…
    C’est tout le contraire de ce qui est fait par les irresponsables libéraux au pouvoir depuis plus de 40 ans.

    Il me semble qu’au lieu de supprimer l’ISF, de distribuer 40 milliards aux actionnaires (CICE), il serait possible par exemple d’aider les gens à isoler leur habitat (Développer l’emploi local dans le bâtiment), à développer le ferroviaire (gratuit pour les personnes ), le fret ferroviaire, …
    Je concède que ce n’est pas gagné, y compris dans les esprits : le rejet du train à Gérardmer !

    Il n’y a pas besoin de technologies mais juste d’un partage des richesses et une vision à long terme de l’humanité.

    répondre
    1. Eric Tischan

      C’est vrai que les les ultra riches travaillent beaucoup, au tennis, au golf ou sur leurs bateaux de croisière…
      Ceux qui se réclame de la « valeur Travail » sont la plupart du temps ceux qui vivent du travail des autres, ou les « conditionnés du système ».
      Les libéraux vivent de la division des « petites gens », travailleurs contre assistés, Français contre étrangers, privé contre public …

      Si vous croyez encore à ces fables d’un autre temps, c’est bien triste …

      répondre
  4. John

    La pensée du jour:
    Bah rassurez vous messieurs dames, à la vitesse ou ça va ( sécheresses à répétition) on finira par crever de soif avant que de manquer de pétrole….

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.