Search
jeudi 5 déc 2019
  • :
  • :

Des vélos dans toute la ville ! 35 sculptures autour du vélo

image_pdfimage_print

sculptures-velo-semaine-cyclotourisme-epina (72)Ils sont partout ! Les vélos ont envahi la cité des Images. Des vélos de toutes les couleurs et sous toutes les formes. Les ronds-points, les places, les parcs et les rues de la cité sont aux couleurs de la semaine fédérale du cyclotourisme.  35 sculptures autour du vélo ont été réalisées par Christophe Grange, alias Tof Blanc.

Les œuvres de Christophe Grange, alias Tof Blanc interpellent, questionnent. Impossible de passer à côté sans les remarquer. Pour la semaine fédérale du cyclotourisme, l’artiste spinalien a réalisé 35 sculptures autour du vélo. On peut aussi admirer 5 compressions. Ces œuvres ont été commandées par l’association des commerçants Epicentre pour mettre le vélo à l’honneur.

Pour réaliser ces œuvres, Christophe Grange a travaillé en collaboration avec la communauté d’agglomération. Il a récupéré plus de 800 vélos dans des sociétés de recyclage.

Après la semaine fédérale du cyclotourisme, on retrouvera  les sculptures sur le parcours de la voie verte.

Le coût du projet : 20 000 euros financés par la Communauté d’agglomération d’Epinal.

C.K.N.




6 réactions sur “Des vélos dans toute la ville !

  1. Thierry

    C’est moche et ça coûte cher . Les impôts locaux partent dans ces horreurs alors que ça manque de pistes cyclables partout sur Epinal , les cyclistes sont négligés , il devient dangereux de sortir en vélo à Epinal !

    répondre
  2. Claude NOEL

    Ça coûte nettement moins cher qu’une véritable politique cyclable pour la ville d’Épinal.
    Des « vraies » pistes cyclables qui permettraient de rejoindre les lycées, les collèges, les écoles, les établissements culturels, les ensembles sportifs, les établissements hospitaliers, les centres commerciaux, etc . . .
    Quand donc la ville d’Épinal fera-t-elle autre chose que de la poudre aux yeux au rabais pour « épater » les médias sans s’attaquer au vrai cœur du problème : l’hégémonie des bagnolards qui s’attribuent 95% de l’espace public, y compris les trottoirs (que font les ASVP ?), les pistes cyclables (que font les ASVP ?) et qui terrorisent tellement les autres spinaliens qu’ils se sentent obligés de rouler (illégalement) sur les trottoirs et de demander poliment aux automobilistes de les laisser passer sur les passages protégés.

    répondre
    1. JMV

      La mentalité de bcp d’automobilistes français par rapport aux cyclistes c’est :
      C’est moi le patron dans mon tas de tole d’1.5 tonne .

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.