Search
dimanche 25 oct 2020
  • :
  • :

Le ras-le-bol de la Confédération paysanne des Vosges

image_pdfimage_print

confederation-paysanne (1)Ce mardi après-midi a eu lieu l’assemblée générale de la Confédération paysanne des Vosges. L’occasion pour le porte-parole de la Confédération, Thierry Jacquot de faire le point sur les états généraux de l’alimentation.

Thierry Jacquot, le porte-parole de la Confédération paysanne des Vosges

Thierry Jacquot, le porte-parole de la Confédération paysanne des Vosges

Ouverts par le premier ministre en juillet 2017, les états généraux de l’alimentation (EGA) ont été clôturés en décembre dernier. L’objectif est de mettre en avant une alimentation durable, de qualité et de produire de façon équitable dans le respect de l’environnement. Mais pour Thierry Jacquot, le porte-parole de la Confédération paysanne des Vosges, rien n’a changé.

Les éleveurs ont l’impression d’être abandonnés. Le membre de la Confédération paysanne a exprimé sa déception quant au volet « répartition de la valeur » du projet de loi issu des États généraux de l’alimentation.

Autre inquiétude, les accords de libre-échange, comme le Ceta, un accord de libre-échange entre l’Union Européenne et le Canada, ou l’accord entre l’Union Européenne et les pays d’Amérique du sud, Mercosur, qui provoquent la crainte des éleveurs français. Tous ont peur de voir arriver en France de la viande à bas coûts, avec des droits de douane réduits.

C.K.N.

confederation-paysanne (2)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.