Search
samedi 24 août 2019
  • :
  • :

Les femmes en parcours d’insertion à la boutique Avrin’style d’Epinal rencontrent le préfet

image_pdfimage_print

boutique-avrinstyl-epinal-journee-de-la-femme (17)Ce jeudi 8 mars, Journée internationale pour les droits des femmes, le préfet des Vosges, Pierre Ory s’est rendu à la boutique Avrin’style, place d’Avrinsart à Epinal où il a rencontré, en présence d’élus et des femmes en parcours d’insertion.

Au cours d’un temps d’échange, ces femmes en parcours d’insertion ont pu lui faire part de leurs expériences professionnelles dans ces structures et dans le monde du travail. Le chantier d’insertion du magasin Avrin’style permet à ces femmes de préparer un projet professionnel et d’être accompagnées pour rechercher un emploi.

Des femmes cheffes d’entreprises et des femmes salariées de l’association AMI (Activités Multiples d’Insertion) étaient également invitées à participer à cette rencontre. L’association œuvre pour le développement social local, notamment en favorisant des actions d’acceptation et de vivre ensemble, qui est à l’origine du projet Avrin’Style. La boutique de la place d’Avrinsart d’Epinal est soutenue par l’Etat et la ville d’Epinal. Ce magasin de friperies vend à bas prix des chaussures et vêtements. Elle participe à l’économie circulaire. Y sont salariées quatre femmes issues du Plateau de la Justice qui ont été recrutées pour assurer le tri des textiles, la mise sur cintres, l’étiquetage…

Le magasin Avrin’style : « un lieu de vie et d’échange »

Ce magasin est un véritable lieu de rencontres qui s’inscrit dans une logique d’économie sociale et solidaire. « C’est un lieu de vie. Les habitants peuvent se retrouver, partager et échanger » commentent les responsables de l’association AMI.

Toutes les vendeuses préparent un projet professionnel. « Je cherche un place comme vendeuse, mais sans le permis de conduire, c’est difficile. L’association AMI m’a beaucoup aidée. Cela m’a sécurisée. Ils étaient là pour m’accompagner et me guider. » commente une vendeuse.

Fleur a fait les Beaux-Arts avant de faire une formation « tapisserie-décoration » avec le Greta. Elle a ensuite fait un stage dans une entreprise à Mirecourt avant de reprendre la société.  Leslie a aussi témoigné de sa détermination pour être cariste. Un métier difficile qu’elle devra exercer parmi les hommes. Dans le Grand Est, les femmes touchent 20% de moins à compétence égale. « Il n’est pas normal que les hommes et les femmes n’aient pas le même accès au travail. Il y a encore beaucoup de chemin ! »  assure le Préfet des Vosges.

Dans le cadre de cette journée internationale pour les droits des femmes, Pierre Ory, préfet des Vosges a ensuite invité l’ensemble des personnels féminins de la préfecture des Vosges à un moment d’échange et de convivialité.

C.K.N.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.