Search
jeudi 16 juil 2020
  • :
  • :

Agneaux à Pâques : l’association L214 dénonce dans le centre d’Epinal leurs conditions d’abattage

image_pdfimage_print

manifestation-association-L214-agneaux-paques-epinal (1)A l’occasion de Pâques, l’association L214 organisait à Epinal et à Saint-Dié ce vendredi une action pour dénoncer la consommation de viande d’agneaux. Cette action s’appuie sur les images de l’abattoir de Mauléon-Licharre révélées en mars 2016.

manifestation-association-L214-agneaux-paques-epinal (4)Munis d’écrans diffusant la vidéo de l’enquête et de panneaux d’images d’abattoir, les militants de L214 ont rappellé aux Spinaliens la violence exercée derrière les murs des abattoirs, comme celui de Mauléon-Licharre. En mars 2016, ces images révélaient les conditions de mise à mort des agneaux à l’approche de Pâques, et avaient alerté l’opinion publique.
L’abattoir fait aujourd’hui l’objet d’un procès suite à la plainte de l’association pour maltraitances, sévices graves et actes de cruauté.
En raison d’une consommation doublée en cette période et donc de cadences de travail accélérées, les conditions de mise à mort de ces jeunes animaux s’en voient dégradées.

Pour Brigitte Gothière, porte-parole de l’association : « Ces images ont été captées et diffusées pour rendre visible un système violent qui met à mort 3 millions d’animaux chaque jour en France. Elles ont aussi montré que la réglementation dans les abattoirs ne sert qu’à rassurer les consommateurs : elle n’y est même pas appliquée, aggravant encore les souffrances endurées par les animaux. Ce procès doit surtout être l’occasion de soulever notre responsabilité collective, de nous interroger sur la légitimité de continuer à tuer des animaux. »




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.