Search
vendredi 18 oct 2019
  • :
  • :

Jugé pour avoir agressé sa compagne à coups de marteau à la gare d’Épinal

image_pdfimage_print
04-Gare-Epinal

Photographie d’archives

Le 16 Juillet 2015, une conductrice de bus retrouvait une femme ensanglantée, qui déclarait avoir été agressée au couteau par son compagnon.  Le jugement de l’homme se tenait aujourd’hui au  Tribunal de Grande Instance d’Épinal, visant à dresser le portait psychologique de l’agresseur présumé.

En effet, la femme avait été poursuivie par son compagnon armé d’un marteau et d’un couteau de son domicile jusqu’à la gare, comme en témoignent les cinq caméras de surveillance sur son chemin. Une violence rare donc, qui a causé à la victime de multiples fractures et traumatismes, sans parler du préjudice moral.

L’homme de 32 ans, décrit par son entourage comme  « impulsif, violent et à tendance suicidaire », est resté stoïque, le regard froid pendant le résumé des faits, mais s’est effondré lorsque l’expert a dressé le portait de sa personnalité. Enfance difficile, parents démissionnaires, il a quitté l’école à 15 ans après une scolarité compliquée. Logé tantôt par sa mère, sa grand-mère, son père et des amis, il n’a jamais connu de stabilité professionnelle. Avec les femmes, c’est « pareil ». Jaloux et possessif à l’extrême, il n’hésitait pas à frapper ses compagnes. Il a d’ailleurs connu une incarcération de 2011 à 2014 pour ces raisons. Aussi, il était complètement dépendant à la drogue et à l’alcool, mais était, selon son entourage, complètement conscient de ses actes. Une relation fusionnelle attachait le trentenaire à la fille de son ex-compagne, qui dit aimer de tout son cœur.

Ainsi, il encoure la prison à perpétuité. Le verdict sera rendu mardi prochain.

 

CP – CKN




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.