Search
mardi 2 mar 2021
  • :
  • :

La start-up Xilopix placée en redressement Elle dispose de 6 mois pour trouver de nouveaux investisseurs

image_pdfimage_print

xaphirLa start-up vosgienne Xilopix a été placée en redressement judiciaire le 10 octobre par le Tribunal de commerce d’Epinal afin que les salariés soient payés. Le projet soutenu par la SEM Epinal-Golbey est installé à Epinal depuis 2012. Leur objectif : développer un moteur de recherche tactile et visuel baptisé Xaphir.

Problème : la start-up vosgienne a rencontré de nombreuses difficultés financières. Elle a été placée en redressement judiciaire et dispose de 6 mois pour trouver de nouveaux investisseurs.

Xilopix : Une utopie pour le FN

« La société Xilopix basée à Épinal avait pour objectif de concurrencer Google et Bing, elle est depuis le 10 octobre dernier en dépôt de bilan ! Cette société crée en 2008, a dès le départ été soutenue par les élus de l’agglomération spinalienne et la Société d’Économie Mixte d’Épinal-Golbey a investi 400 000 € dans l’entreprise.

Pour rappel, la SEM d’Épinal-Golbey fonctionne en grande partie (85%) avec l’argent des contribuables des villes d’Épinal et de Golbey, ainsi que de la Communauté d’Agglomération d’Épinal qui compte 76 communes dont certaines éloignées de plusieurs dizaines de kilomètres du chef-lieu des Vosges.

Communiqué du FN:

« Xaphir : une utopie qui aura coûté cher aux contribuables vosgiens »

Stéphane Viry, député LR de la 1ère circonscription des Vosges publiait début juin 2017 sur son blog un article dont le titre n’était autre que « Xaphir : la start’up qui monte, qui monte à Épinal ! », se félicitant même d’avoir été en charge du suivi de ce dossier aux côtés de Michel Heinrich.

Compte-tenu des moyens de Google ou Microsoft, penser, comme le président de Xilopix, que « Xaphir » et ses modestes moyens allait devenir un moteur de recherche rentrant dans le « top 5 mondial », était tout simplement utopique et aura malheureusement coûté très cher aux contribuables vosgiens.

se concentrer sur l’accompagnement de secteurs générateurs d’emplois

Le Front National des Vosges dénonce cette gabegie improductive et préconise aux élus en place de se concentrer sur l’accompagnement de secteurs générateurs d’emplois comme la filière bois très présente dans notre département et dont les postes sont en partie non-délocalisables. »

Sébastien HUMBERT
Responsable FN du canton du Val d’Ajol
Secrétaire Départemental du FNJ Vosges

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.