Search
jeudi 22 oct 2020
  • :
  • :

Regards sur cours : nouveau festival à Epinal Quand le court-métrage s'allie à la photographie

image_pdfimage_print

dav

Pour sa nouvelle formule, le festival international de l’image d’Epinal devenu « Regards sur courts » accueille sa première sélection de films courts venus du monde entier. Le festival se déroulera cette année, du 7 au 10 septembre aux Cinés Palace.

La compétition réunit 12 courts métrages qui connaissent pour la plupart une belle carrière internationale, notamment dans des festivals comme Cannes, Berlin, Annecy, Locarno ou Toronto.

Après 55 éditions consacrées au court métrage photo, le Festival international de l’Image s’ouvre au court métrage cinématographique à travers une section compétitive et une séance spéciale.

Pour cette première année, la compétition est resserrée autour de douze films récents (2015-2017) dont certains ont été sélectionnés dans les plus prestigieux festivals de cinéma, tels Cannes, Berlin ou Toronto.

Très féminine (un film sur deux est réalisé ou co-réalisé par une femme) et européenne, la section compétitive se veut un panorama varié de ce qu’est le court métrage contemporain en termes de genres (comédie, thriller, intimiste, social, historique, fantastique…) comme de styles (animation, prise de vue réelles, format hybride…).

On y croisera des ados au bord de l’affrontement, une retraitée qui n’a pas vraiment envie de se ranger, un père hanté par un drôle de rêve, des amants illégitimes face à un danger mystérieux, une jeune femme confrontée au mal-logement, une famille sur la voie de l’intégration, ou encore des enfants pris dans leurs jeux et des passagers en transit dans un aéroport. Comme un instantané du monde contemporain, entre fantaisie, humour et inventivité.

Du « court » photo au « court » ciné

Le festival propose à tous les créatifs audiovisuels de la planète un espace pour montrer leurs oeuvres et participer à la plus grande compétition de courts métrages photographiques. Il fut l’un des premiers à attirer les oeuvres en organisant une compétition dont le succès fut immédiat parmi les créateurs du monde entier. Le festival d’Epinal est le plus ancien encore en activité et celui qui attire le plus d’oeuvres. L’évolution des techniques et principalement l’arrivée du numérique dans toutes ses composantes a permis à un nombre toujours plus grand d’individus d’accéder à la création audiovisuelle avec une qualité technique en constante progression.

Retrouvez le Programme des projections. 

A.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.