Search
vendredi 15 nov 2019
  • :
  • :

Golbey – Le Département verse des compensations financières à des veilleurs de nuit du foyer de l’enfance

image_pdfimage_print
Le foyer de l'enfance de Golbey (photographie Google maps)

Le foyer de l’enfance de Golbey (photographie Google maps)

Depuis l’affaire qui concerne le veilleur de nuit Aurélien Fréchin, d’autres veilleurs de nuit à la maison de l’enfance de Golbey et de Remiremont ont signalé des heures de travail non payées. La CFDT santé-sociaux qui assurait la défense de deux salariés vient d’obtenir gain de cause dans l’affaire qui opposait le Conseil départemental et ses salariés, employés comme veilleurs de nuit.

L’affaire avait débuté fin 2016. La CFDT avait déposé une procédure devant le tribunal administratif de Nancy à l’encontre du Conseil départemental des Vosges pour des heures de nuit non payées. Plusieurs salariés se retrouvaient ainsi dans la même situation que le veilleur de nuit au foyer de l’enfance de Golbey, Aurélien Fréchin. Comme lui, de nombreuses heures effectuées n’avaient pas été payées.

« Les agents prenaient leur poste à 20h et quittaient la structure le lendemain matin à 8h. Le Conseil départemental ne comptait que 6h de travail » explique la secrétaire générale de la CFDT santé-sociaux, Patricia Hacquard.

Les salariés vont toucher un an d’arriérés de salaire

Suite à des réunions et rencontres avec le directeur général des services du Département, les salariés obtiennent enfin une compensation financière. « Le Conseil départemental des Vosges a reconnu devant les agents qui se sont trompés sur le calcul des heures » poursuit Patricia Hacquard.

L’avocat de la CFDT, Me Harquet a réussi à faire régulariser la situation de tous les agents de la maison de l’enfance concernés. Les salariés vont toucher jusqu’à un an d’arriérés de salaire.

C.K.N.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.