Search
vendredi 28 fév 2020
  • :
  • :

Violences faites aux femmes : mise en place d’un stage de responsabilisation Chaque année, 200 000 femmes sont victimes de violences conjugales

image_pdfimage_print
(photographie préfecture des Vosges)

(photographie préfecture des Vosges)

Depuis 2012, le gouvernement agit pour faire reculer les violences faites aux femmes et mieux protéger les victimes. Les violences sont désormais mieux connues et repérées, davantage dénoncées et les victimes mieux prises en charge. Le préfet des Vosges et le procureur de la République ont décidé de mettre en place, un stage pour éviter les récidives de violences faites aux femmes.

Chaque année, environ 200 000 femmes sont victimes de violences conjugales (dont 122 décédées en 2015 sous les coups de leur compagnon ou ex-compagnon) mais seules 14 % d’entre elles portent plainte, plus de 80 000 sont victimes de viol pour seulement 1075 condamnations en 2015.

Dans ces conditions, le préfet des Vosges et le procureur de la République ont donc décidé la mise en place, dans le département des Vosges, d’une convention dont l’objectif est de contribuer à la prévention de la récidive en matière de violences faites aux femmes et sexistes, en organisant des stages de responsabilisation destinés aux auteurs de violences conjugales.

Une participation de 250 euros

Ces stages pourront donc être mis en œuvre par décision de justice, dans le cadre d’une alternative aux poursuites, ou, suite à une condamnation comme modalité d’un sursis avec mise à l’épreuve, ou encore en tant que peine complémentaire. Chaque stagiaire devra payer une participation financière de 250 €.

Un stage animé par 2 psychologues

Chaque session de formation sera animée par 2 psychologues cliniciens de l’association ADAVEM 88 et dispensée à un groupe de 12 personnes maximum. Elle se déroulera sur une durée de 2 jours consécutifs. A l’issue de cette formation, chaque stagiaire bénéficiera d’un entretien individuel pour évaluer la portée du stage et envisager des perspectives éventuelles d’accompagnement ou de soin.

Au niveau national, un numéro de téléphone gratuit, le 3919 écoute et oriente un nombre important de femmes (50 000 appels par an) et 1550 places d’hébergement ont été créées.

 

Information préfecture des Vosges

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.