Search
dimanche 5 juil 2020
  • :
  • :

Uxegney – Le quartier de l’ancien site textile des fils de Victor-Perrin se construit Un nouvel éco-quartier verra le jour fin 2018

image_pdfimage_print

uxegney-eco-quartier-filature

L’ancien site textile des fils de Victor-Perrin (FVP) à Uxegney va bientôt revivre. Sur le site, 15 parcelles de 450 m² seront réservées pour des primo-accédants et 15 pavillons de 64 m²chacun pour séniors verra bientôt le jour.  Les travaux sur le site ont déjà débuté pour créer un quartier tourné vers le développement durable tout en préservant le patrimoine industriel. Un nouvel éco-quartier verra le jour fin 2018.

ESQUISSE TRX 060717Située à quelques kilomètres d’Epinal, l’ancienne usine de filature et de tissage des Fils de Victor-Perrin (FVP) occupait une place importante depuis sa construction en 1902. Son développement est important jusqu’à atteindre son apogée en 1965. L’entreprise comptait alors 500 ouvriers.

« C’était le poumon de la commune. L’entreprise a largement contribué au développement d’Uxegney. Le nouveau quartier deviendra le cœur de vie de la commune en mémoire de son apogée » commente le maire, Philippe Soltys.

En janvier 2009, l’Etablissement Public Foncier de Lorraine (EPFL) en fait l’acquisition pour la commune qui avait le projet d’y implanter des activités. En 2014, les engins prennent possession du site pour la déconstruction de l’essentiel des 35 000 m² de bâtiments.

Le bâtiment de l’ancienne usine pourra accueillir différentes manifestations

Aujourd’hui en 2017, deux ans après l’achèvement de la déconstruction, d’autres entreprises ont pris le relais pour mener à bien les travaux de cicatrisation de la cheminée de 43 mètres de haut et de deux bâtiments au caractère architectural exemplaire que le conseil municipal d’Uxegney a fait le choix de conserver. La réhabilitation de la cheminée et des bâtiments devraient être terminée d’ici la fin de l’été. La commune a déjà prévu que ce bâtiment serait réservé pour de l’évènementiel et pourrait accueillir différentes manifestations. « Les caves voûtées pourraient faire de superbes salles d’exposition » note Jean-Louis Thomas.

15 parcelles pour les primo-accédants

15 parcelles de 450 m² seront réservées pour des primo-accédants et un village avec 15 pavillons de 64 m²chacun pour séniors non-dépendantes verra bientôt le jour. « On y trouvera énormément de domotique pour faciliter le quotidien des personnes âgées. Certaines maisons auront un étage , ce qui permettra aux personnes âgées d’accueillir leurs enfants. » explique Jean-Louis Thomas, le directeur général des services de la ville d’Uxegney.

Une supérette le long de la RD 266

uxegney-eco-quartier-filature2Huit logements conventionnés sous maitrise d’ouvrage de l’OPH Epinal (2 544 m²) sortiront de terre et une supérette viendra s’installer en bordure de départementale. Dans un deuxième temps, une parcelle de 6 000 m², située à côté de l’Avière, le long de la RD 266 devrait accueillir un petit supermarché. Avec à la clé 2,5 millions d’euros d’investissements et la création d’une douzaine d’emplois.

Le tout se construira autour des bâtiments conservés, de la cheminée et d’un espace public de verdure, soigneusement aménagé et arboré. La commune réfléchie aussi à l’implantation d’une maison médicale et peut-être d’un local destiné aux séniors.

Une grande zone paysagère en bordure de l’Avière

La réhabilitation du lit de l’Avière, le décaissement de près de 10 000 m3 de terre et la création d’un chemin paysager traversant le site d’Est en Ouest sera réalisé avec le concours de l’Agence de l’eau Rhin-Meuse. « Une passerelle permettra aux personnes d’aller chercher leur pain » commente Jean-Louis Thomas. Au niveau de la rivière, réaménagée avec des plantes hydrophobes, la commune va faire une zone d’aménagement avec une parcelle qui sera accessible aux personnes à mobilité réduite. « Il y aura un grand couloir écologique. Ce sera une zone très agréable » assure le maire, Philippe Soltys. La commune a sollicité le label Eco-quartier.

Le coût du projet se monte à 1,026M€ avec 217K€ de subventions et un emprunt de 900K€ de la commune. A cela, il faudra ajouter les 4M€ de travaux de l’EPFL pour l’achat et la consolidation.

La fin de ces travaux est prévue en 2018, quant à la supérette il faudra attendre fin 2018, début 2019.

C.K.N.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.