Search
jeudi 22 oct 2020
  • :
  • :

Philippe Richert réagit à la disparition d’Helmut Kohl

image_pdfimage_print
(photographie wikipedia.org)

(photographie wikipedia.org)

« C’est avec tristesse que j’apprends le décès du chancelier Helmut Kohl, à l’âge de 87 ans. Il aura consacré sa longue vie à servir son pays, comme ministre-président de Rhénanie-Palatinat, député au Bundestag, puis chancelier fédéral pendant les seize années qui auront transformé l’Allemagne en profondeur.

Le nom d’Helmut Kohl restera gravé, dans l’histoire allemande et dans l’histoire européenne, comme le nom de celui qui a réunifié l’Allemagne. En 1989, quand le mur de Berlin est tombé, prélude imminent à la chute du Bloc soviétique, Helmut Kohl s’est comporté comme un grand visionnaire. ll savait que la réunification allemande serait dure, longue et éprouvante. Elle le fut en vérité : car l’Allemagne réunifiée demeura longtemps « l’homme malade de l’Europe ». Mais le chancelier Kohl savait aussi que la politique consiste à ne jamais refuser les défis et les audaces que vous fixe l’Histoire.

Helmut Kohl fut l’homme de la réunification de l’Allemagne.

Il fut également l’homme de l’amitié franco-allemande, celle que des décennies de réconciliation entre nos deux pays avaient patiemment préparée : nous gardons tous à l’esprit l’image du Chancelier allemand et du Président Mitterrand, main dans la main, le 22 septembre 1984 au mémorial de Verdun comme l’un des symboles les plus évocateurs des liens qui désormais unissent nos deux peuples.

Le chancelier Kohl fut également l’homme de l’Europe : c’est sous son impulsion que le traité de Maastricht fut conclu et c’est grâce à lui que l’Union européenne verrait bientôt le jour…

Mais ici, dans notre région, Helmut Kohl ne fut pas simplement un grand homme d’Etat allemand. Il fut un grand Rhénan, illustrant dans son action, sa détermination, son audace et son courage les valeurs propres à cette vallée du Rhin qui, depuis Konrad Adenauer jusqu’au chancelier Kohl, a tant apporté à l’Europe.

C’est devant la mémoire de ce grand Rhénan que je m’incline avec respect aujourd’hui. J’adresse à nos voisins allemands, tout particulièrement à nos amis de Rhénanie-Palatinat, nos condoléances les plus sincères. »

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.