Search
jeudi 2 juil 2020
  • :
  • :

Législatives – Alison Hamelin candidate de « En Marche » circonscription d'Epinal

image_pdfimage_print

C’est une inconnue du monde politique, issue de la société dite civile qui représenta le mouvement « En Marche » lors des prochaines législatives. Alison Hamelin, a passé avec succès le filtre imposé par les responsables du groupe de Emmanuel Macron et se trouvera au cœur de la campagne pour une découpe administrative suivante : Cantons de Chatel sur Moselle,  Épinal Est et ouest, de  Rambervillers et Xertigny. Elle est donc la candidate En Marche pour la circonscription d’Epinal.

La jeune femme de 35 ans est responsable commerciale dans un laboratoire d’analyse agricole. Passionnée de sport automobile, elle est aussi double championne dans cette discipline.

Christine Urbès

Christine Urbès

Christine Urbès sera la candidate de « En Marche » dans la circonscription de Saint-Dié. Christine Urbès est entrée en politique depuis seulement quelques années, même si elle fut encartée PS pendant seulement 5 petites années. Elle occupe une place de conseillère municipale d’opposition aux cotés de Serge Vincent, et ce depuis 2014.

Âgée de 46 ans, Christine Urbès arrive du monde associatif en qualité de chargée de mission  pour les créateurs d’entreprises et comme responsable territorial également sur le territoire de la déodatie.

Claude Thirard

Claude Thirard

Dans la circonscription de Remiremont, ce sera le Bressaud Claude Thirard qui sera le candidat investi par En Marche. Domicilié à La Bresse, cet homme de 57 ans, il est né en 1959, a fait partie du conseil municipal de La Bresse durant trois mandats jusqu’en 2014. Il était l’adjoint de Guy Vaxelaire (parti socialiste). Il était également le président du syndicat intercommunal d’assainissement de La Bresse-Cornimont.

Claude Thirard était de nouveau candidat aux municipales de 2014 sur la liste de Guy Vaxelaire qui a été battue au premier tour par celle d’Hubert Arnould. Claude Thirard  figurait en septième position sur la liste dont cinq membres avaient été élus. Il s’en était suivi plusieurs démissions. Guy Vaxelaire avait démissionné, remplacé par Francine Gaillet, Alain Lemaire avait démissionné, Claude Thirard aurait dû lui succéder mais il avait refusé, au profit de Nadia Rabant.

La candidature de Claude Thirard est tout sauf une surprise. Son nom circulait depuis un moment et il a largement battu la campagne présidentielle en faveur d’Emmanuel Macron.

maire-monthureuxDans la circonscription de la Plaine, c’est le maire de Monthureux-sur-Saône, Raynald Magnien-Coeurdacier qui est le candidat de En Marche pour les élections législatives du 11 et 18 juin 2017.

Maire de la commune depuis 2008, Raynald Magnien-Coeurdacier est également le fondateur de Minos, association allant de l’accompagnement social à la création d’emplois locaux pérennes, dans les métiers du bois et de l’économie circulaire, visant à proposer des réponses innovantes aux besoins sociaux liés à l’hyper-ruralité.

Photo Face Book

Photo FaceBook




3 réactions sur “Législatives – Alison Hamelin candidate de « En Marche »

  1. KOENIG Frédérique

    Bonjour,

    Je suis une femme de 66 ans retraitée. Depuis mon premier vote je n’ai manqué aucun scrutin et j’ai toujours voté à gauche, sauf à ces dernières présidentielles où j’ai voté pour E. MACRON, ne voulant en aucun cas que le FN prenne la tête de cette élection et les candidats de gauche ne représentaient pas l’idée que je me fais de notre président.
    MAIS pour les législatives, je ne sais pas encore quel sera mon choix, les dernières annonces m’inquiètent. Ma retraite est de 1300 euros par mois, savez-vous ce que ça représente comme gymnastique pour essayer de finir le mois en positif à la banque ? vivant seule, c’est avec ce montant qu’il faut tout assumer et à 1200 euros le président prévoit d’augmenter la CSG ! Ceux qui sont concernés sont comme moi, ils craignent cette mesure et se posent des questions quant à ces élections législatives, attention le vote MACRON n’a pas été un chèque en blanc !!!!!

    répondre
    1. didot

      tout à fait d’accord en ce qui concerne les retraites et la CSG qui va avec.
      la candidate en question sait elle vivre avec 1200 euros voire moins?
      ne sont ils pas candidats uniquement pour toucher leur prime à la voix électorale?

      répondre
  2. jmv

    Ces 1,42 euros par vote expliquent beaucoup de candidatures « exotiques ».
    Cela permet à certains de vivre pendant 5 ans sur le dos de la bébête.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.