Search
mardi 4 août 2020
  • :
  • :

Sports auto : L’équipe SC Corsa roule pour le don d’organe Le chirurgien spinalien Stéphane Cristinelli s'engage à rouler sur circuit

image_pdfimage_print

Stéphane Cristinelli lotus TEAM SC CORSA LOTUS ESSAI Marine Honoré SC CORSA start

Fin avril, l’équipe SC Corsa attaquera une saison de « sprint » à travers l’Europe. Un objectif, rouler et sensibiliser sur don d’organe.

 Connaissez-vous Stéphane Cristinelli ? vous avez une petite idée ? La plupart connaisse le chirurgien de la clinique plein ciel à Epinal mais peu se doute de sa passion dévorante pour le sport automobile. « En 2012, je rencontre Michel Duquesnoy, instructeur Belge et c’est le déclic  avoue le pilote spinalien. Trop tard ! Le virus est transmis…C’est à partir de septembre 2013 que Stéphane décide de s’impliquer plus assidument dans la course automobile pour l’année 2014. Après avoir hésité à acheter un volant dans une équipe professionnelle, il décide de créer sa propre écurie SC Corsa en hommage à ses origines Italiennes. Le département Peugeot sport est d’un grand soutien lors de la création autour de leur produit phare, la Peugeot RCZ Cup.

Natuellement, Stéphane est invité à s’aligner sur quatre courses d’endurances pour faire ses preuves et vivre sa passion.

En 2015, « le team » continue de marquer sa place en remportant des victoires tant sur le championnat Français que sur le championnat Belge face à des professionnels.

Une rencontre décisive

Des rencontres naissent les histoires et des liens forts se tissent autour d’un circuit; C’est une grande aventure humaine avant tout atteste Stéphane Cristinelli qui trouve en Marine Honoré, une écoute active. Cliente de SC Corsa evenementiel, la chef d’entreprise des Forges a un vrai coup de cœur pour le projet et s’implique dans l’équipe. Elle devient chargée de développement commercial et organise des évènements clé en main autour du sport automobile comme des stages de pilotage et de cours de maîtrise.

En 2016, SC Corsa renforce sa place dans le championnat Belge d’endurance BGDC et Stéphane découvre les grandes courses d’endurance au sein d’une équipe structurée. Pour ses deux participations aux 12 heures de Zandvoordt et aux 24 heures du Castellet, le vosgien monte à deux reprises sur le podium (2ème place).

Lotus cup

L’équipe poursuit son développement en engageant une lotus Exige V6 Cup R en championnat Européen FIA. L’automobile développe 360 chevaux, un vrai monstre de puissance. L’écurie s’aligne dès la fin avril sur le circuit d’Hockenheim en Allemagne pour lancer sa saison de sprint (deux courses de 30 minutes)et compte faire l’intégralité de la saison à savoir Zolder, le Castellet, Spa, Nürburgring… Quelques champions reconnus seront présents sur quelques courses donc cela met un coup de projecteur sur notre discipline. On veut avant tout que le travail en équipe paie et obtenir les meilleurs résultats révèle Stéphane.

Sensibiliser au don d’organe

La campagne de communication est intitulée « Just for a life » (juste pour une vie).Le message a changé. Désormais, depuis le début de l’année, si un patient qui décède n’a pas émis le souhait de ne pas donner ses organes, il est automatiquement prélévé. Etant chirurgien, je suis directement concerné par ce thème essentiel. On manque encore de donneur. Chaque année, 500 malades en France attendent une greffe et ne peuvent pas être sauvés. Il ya 800 refus par jour du don d’organe. Il manque 3500 donneurs chaque année. C’est un combat permanant de convaincre les proches ou les victimes de contribuer au maintien d’autres vies. Dans le sport automobile, on trouve des valeurs similaires. C’est une course contre la montre. La vie est une sorte de compétition avec des hauts et des bas mais l’important est d’être à l’arrivée. C’est un travail d’équipe et la récompense vient à ceux qui savent collaborer intelligemment afin de réaliser la plus belle place possible.

Boucler le budget

« On prend une stagiaire pour boucler le budget et ainsi trouver 15000euros supplémentaires . C’est un combat de tous les instants d’aller chercher des partenaires pour mener à bien ce projet mais c’est une mission excitante. Le réseau est important mais la pugnacité et l’esprit de conviction font souvent la différence précise Marine Honoré qui n’est pas la première venue dans le monde du Busisness, carnet d’adresses oblige… Parfois on rencontre des personnes à qui on a donné un coup de main autrefois et qui ne nous rende pas toujours la pareille. A force d’insister et croire au projet, SC CORSA s’est forgé une solide réputation et entend pérenniser ses actions. L’équipe vosgienne fourmille d’idées. Et pour preuve…

La Berlinette

SC Corsa ne s’arrête pas là et compte faire rouler un prototype. On veut faire revivre la légende sur les 12 heures de Spa-Francorchamp (octobre) selon Stéphane Cistinelli. Elle va prendre livraison d’une voiture de prestige, « La Berlinette », une bête de course de 800kg dotée d’un moteur de Mégane RS 2 litres qui développe 300 chevaux et d’une boite de vitesse mécanique. Nous allons lui faire subir une évolution de 60 ans pour la rendre éligible dans les courses d’endurance moderne en conservant ses atouts de l’époque. C’est un défi considérable de remettre cette voiture au goût du jour et je suis persuadé qu’elle procurera un plaisir de conduire. On a obtenu l’accord tacite pour concourir sur le championnat Belge ». La voiture est en phase terminale de construction.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.