Search
jeudi 5 déc 2019
  • :
  • :

Poterie de Jeanménil : Les salariés veulent porter plainte contre leur ex patron

image_pdfimage_print
(photographie google Maps)

(photographie google Maps)

Suite à la liquidation judiciaire de la poterie de Jeanménil, une enquête a été menée par la section de recherche de Nancy. Elle a permis de révéler que l’ex-patron de la poterie aurait détourné près de 900 000 euros. Les anciens salariés viennent de créer une nouvelle association pour se constituer partie civile.

Nous vous l’annoncions dans notre article du 10 février dernier, le parquet d’Epinal a ouvert une enquête pour abus de bien sociaux à l’encontre de l’ex patron de la société. Celui-ci aurait détournée 900 000 euros de sa société au profit d’autres sociétés lui appartenant. L’homme est aussi accusé d’avoir « maquillé les comptes de sa société » selon le procureur de la République.

Les 49 anciens salariés de l’usine organisent leur riposte et veulent se constituer partie civile contre le dirigeant de la société. « On avait un carnet de commande bien rempli. La poterie tournait bien. On se doutait qu’il y avait autre chose. Maintenant on comprend mieux » commente le porte-parole des anciens salariés de la poterie.

Les anciens salariés viennent de créer une association de défense. Les statuts ont été déposés en préfecture cette semaine. Grâce à cette nouvelle entité, ils vont pouvoir collecter des fonds nécessaires pour engager une action pénale et se constituer partie civile face à leur ancien patron.

L’ancien patron risque jusqu’à 5 ans de prison pour abus de bien sociaux.

C.K.N.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.