Search
mardi 6 déc 2022
  • :
  • :

Enfant noyé à Charmes – La porte d’entrée du centre social n’était pas verrouillée

Écouter cet article
image_pdfimage_print
(photographie Google maps)

(photographie Google maps)

Vendredi dernier, le petit Antonin âgé de 3 ans et 9 mois a été retrouvé dans un bras de la Moselle à proximité du centre social l’Entre-Rives de Charmes.

L’enfant avait quitté son école dite « du bout du pont » et était pris en charge par un taxi pour se rendre au centre social de Charmes. A 15h42, deux caméras de vidéo surveillance permettent de voir l’enfant qui sort du taxi et rentre dans le centre social.

« lorsque les enfants arrivent, les animatrices ne sont pas au centre »

A 15h43, le chauffeur du taxi s’en va. Six animatrices périscolaires arrivent quelques minutes plus tard. « Première difficulté, lorsque les enfants arrivent, les animatrices ne sont pas au centre. Il se trouve qu’il y a un temps de latence.» explique le Procureur de la République, Etienne Manteaux.  Quand les enfants arrivent, il n’y a au centre que deux personnels administratifs qui étaient présents. « L’enfant est encore là que le groupe d’animateurs arrive. Il est vu à l’intérieur du bâtiment. On ne sait pas exactement à quelle heure il va sortir du centre social. » poursuit le procureur qui assure qu’il n’y a que deux sorties : une sortie de secours inaccessible pour un enfant et l’entrée principale.

« La porte d’entrée n’était pas verrouillée. Il faudra déterminer si un enfant de 3 ans peut l’ouvrir tout seul ou s’il a profité de l’arrivée des autres enfants pour sortir » commente Etienne Manteaux.

« lesté par ses habits et son cartable »

A 16h03, les caméras montrent deux personnes du centre social qui sont sur les berges et qui aperçoivent le corps de l’enfant. A 16h05, une personne d’une soixantaine d’années, garée à cet endroit avec son camping, va sauter dans l’eau et ramener le corps de l’enfant près de la berge. « A ce moment, on n’a plus aucun signe de vie. Il va y avoir des opérations de réanimation qui seront tentées sans aucun succès » explique le Procureur.

Une autopsie a été pratiquée hier sur le corps.  Elle permet d’accréditer la thèse de l’accident et de la chute dans l’eau et ne montre aucune violence. L’enfant a été retrouvé dans l’eau à 200 mètres du centre social avec ses habits et son cartable sur les épaules. « L’enfant a dû se retrouver lesté par ses habits et son cartable. » assure Etienne Manteaux.

La maman de l’enfant, secrétaire de mairie, a été entendue. Elle ne dépose pas plainte à ce stade de l’enquête. Elle a expliqué aux enquêteurs que son enfant était fasciné par l’eau. Le Préfet a pris un arrêté de fermeture temporaire de l’établissement en attendant un bilan précis.

C.K.N.

[caption id="attachment_111288" align="aligncenter" width="800"](photographie Google maps) (photographie Google maps)[/caption]

Vendredi dernier, le petit Antonin âgé de 3 ans et 9 mois a été retrouvé dans un bras de la Moselle à proximité du centre social l'Entre-Rives de Charmes.

L’enfant avait quitté son école dite « du bout du pont » et était pris en charge par un taxi pour se rendre au centre social de Charmes. A 15h42, deux caméras de vidéo surveillance permettent de voir l’enfant qui sort du taxi et rentre dans le centre social.

« lorsque les enfants arrivent, les animatrices ne sont pas au centre »

A 15h43, le chauffeur du taxi s’en va. Six animatrices périscolaires arrivent quelques minutes plus tard. « Première difficulté, lorsque les enfants arrivent, les animatrices ne sont pas au centre. Il se trouve qu’il y a un temps de latence.» explique le Procureur de la République, Etienne Manteaux.  Quand les enfants arrivent, il n’y a au centre que deux personnels administratifs qui étaient présents. « L’enfant est encore là que le groupe d’animateurs arrive. Il est vu à l’intérieur du bâtiment. On ne sait pas exactement à quelle heure il va sortir du centre social. » poursuit le procureur qui assure qu’il n’y a que deux sorties : une sortie de secours inaccessible pour un enfant et l’entrée principale. « La porte d’entrée n’était pas verrouillée. Il faudra déterminer si un enfant de 3 ans peut l’ouvrir tout seul ou s’il a profité de l’arrivée des autres enfants pour sortir » commente Etienne Manteaux.

« lesté par ses habits et son cartable »

A 16h03, les caméras montrent deux personnes du centre social qui sont sur les berges et qui aperçoivent le corps de l’enfant. A 16h05, une personne d’une soixantaine d’années, garée à cet endroit avec son camping, va sauter dans l’eau et ramener le corps de l’enfant près de la berge. "A ce moment, on n’a plus aucun signe de vie. Il va y avoir des opérations de réanimation qui seront tentées sans aucun succès" explique le Procureur. Une autopsie a été pratiquée hier sur le corps.  Elle permet d'accréditer la thèse de l’accident et de la chute dans l’eau et ne montre aucune violence. L’enfant a été retrouvé dans l’eau à 200 mètres du centre social avec ses habits et son cartable sur les épaules. « L’enfant a dû se retrouver lesté par ses habits et son cartable. » assure Etienne Manteaux. La maman de l’enfant, secrétaire de mairie, a été entendue. Elle ne dépose pas plainte à ce stade de l’enquête. Elle a expliqué aux enquêteurs que son enfant était fasciné par l’eau. Le Préfet a pris un arrêté de fermeture temporaire de l’établissement en attendant un bilan précis. C.K.N.



Une réaction sur “Enfant noyé à Charmes – La porte d’entrée du centre social n’était pas verrouillée

  1. Eni

    Céline Martin directrice du centre, qui n’était pas sur les lieux ce jour précisément, mais quand est-il des autres jours. Il laisserait paraître que la Directrice ne dirige pas vraiment ses derniers temps car malheureusement pour elle, elle n’est pas en état, elle semblerait avoir de grave problème de santé qui l’obligerait à être en arrêt maladie depuis plusieurs mois. Donc qui dirigeait le centre réellement ?

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.